Statistiques - La pénurie de logements frappe d'abord Genève

Publié

StatistiquesLa pénurie de logements frappe d'abord Genève

Le taux de logements vacants est de 0,49% au bout du lac. À Soleure, il est de 3,22%. En matière de loyer, les Jurassiens sont les plus chanceux et ce sont les Zougois qui paient le plus.

1 / 2
Habitants dans des maisons individuelles.

Habitants dans des maisons individuelles.

OFS
Taux de logements vacants au 1er juin

Taux de logements vacants au 1er juin

OFS

À fin 2019, le parc immobilier suisse était composé d’environ 1,8 million de bâtiments à usage d’habitation, soit 7% de plus qu’en 2010. Le pays comptait au total quelque 4,6 millions de logements, leur nombre ayant progressé de 12% par rapport à 2010. Plus de la moitié (55%) étaient des logements de trois ou quatre pièces (hors cuisine), la surface habitable se situant à 99 m² en moyenne, selon le rapport «Construction et logement en 2019», publié vendredi par l’Office fédéral de la statistique.

Création importante de logements sur Vaud

Le taux de logements vacants a encore augmenté en un an et s’élevait à 1,72% au 1er juin 2020. Au jour de référence, 78’832 logements vacants étaient proposés sur le marché, soit 4,6% ou 3449 de plus qu’un an plus tôt. Douze cantons affichaient un taux de logements vacants inférieur à la moyenne nationale (1,72%), alors que les autres cantons présentaient un taux supérieur. Soleure affichait le taux de logements vacants le plus élevé (3,22%). C’est aussi le seul canton à franchir la barre des 3%. Le taux de logements vacants était également élevé dans les cantons du Tessin (2,71%), d’Argovie (2,65%) et du Jura (2,52%). Il était le plus bas dans le canton de Genève (0,49%). En chiffres absolus, le nombre de logements vacants a augmenté le plus fortement dans le canton de Vaud (+1187, avec un taux de 1,37%), mais c’est dans le canton de Berne qu’il a été le plus élevé (10’678 unités).

Plus d’un tiers de propriétaires

Les ménages suisses sont plus souvent locataires que propriétaires de leur logement. Fin 2019, la Suisse comptait 2,3 millions de ménages locataires et 1,4 million de ménages propriétaires de leur logement, le taux de logements occupés par leur propriétaire s’établissant donc à 36,4%. Ce taux a augmenté depuis 1970 (28,5%). Les cantons d’Appenzell-Rhodes Intérieures (56,9%), du Valais (54,5%) et du Jura (49,5%) affichent les taux les plus élevés, les cantons urbains de Bâle-Ville (15,8%) et de Genève (18,1%) les taux les plus bas.

Le loyer mensuel moyen pour un logement de trois pièces se montait en moyenne à 1317 francs, soit environ 350 francs de plus qu’en 2000. Le canton de Zoug affiche le loyer moyen le plus élevé (1818 francs par mois); il est de 33% supérieur à la moyenne suisse (1362 francs). À l’autre extrême, les locataires du canton du Jura s’acquittent en moyenne de 939 francs par mois.

(gma/comm)

Ton opinion

13 commentaires