Publié

CépageLa «Petite Arvine» doit être reconnue comme valaisanne

La «Petite Arvine» doit être protégée et reconnue comme une dénomination traditionnelle valaisanne d'un vin issu du cépage «Arvine».

Le «Petite Arvine» et l'«Arvine» sont toutes deux reconnues comme noms de cépages dans la liste internationale des variétés de vigne.

Le «Petite Arvine» et l'«Arvine» sont toutes deux reconnues comme noms de cépages dans la liste internationale des variétés de vigne.

Keystone

Par 26 voix contre 9, le Conseil des Etats a transmis mardi une motion du National. Les avertissements du conseiller fédéral Johann Schneider-Ammann ont été vains.

Depuis la nuit des temps, la «Petite Arvine» est valaisanne et les consommateurs l'identifient aussi comme telle, a fait valoir Jean-René Fournier (PDC/VS). Au vu des efforts des vignerons valaisans en faveur des vins autochtones, il faut tout faire pour éviter une «Petite Arvine» californienne ou néo-zélandaise.

Le Conseil fédéral doit s'engager pour assurer une protection internationale du vin «Petite Arvine», alors que le cépage «Arvine» resterait libre, a précisé Christian Levrat (PS/FR) au nom de la commission. Même si les démarches sont compliquées, il est essentiel de reconnaître le travail des milieux vini-viticoles valaisans et de protéger cette appellation à succès.

Un monopole illégal ?

Johann Schneider-Ammann a protesté contre le mandat que lui ont confié les Chambres fédérales. Le «Petite Arvine» et l'«Arvine» sont toutes deux reconnues comme noms de cépages dans la liste internationale des variétés de vigne, a averti le ministre de l'agriculture. Personne n'a donc le droit de monopoliser ces appellations.

Que feraient les vignerons tessinois si les Bordelais faisaient valoir le droit à une appellation protégée du Merlot, a demandé le conseiller fédéral. En outre, si la «Petite Arvine» devenait une dénomination protégée, des producteurs tessinois et genevois seraient également touchés, selon lui.

Les arguments du conseiller fédéral n'ont pas empêché la Chambre des cantons de soutenir la motion déposée par le Valaisan Christophe Darbellay (PDC).

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!