Réchauffement La photo choc qui montre la fonte des glaces en Arctique
Publié

RéchauffementLa photo choc qui montre la fonte des glaces en Arctique

Un photographe a pris un cliché exactement au même endroit qu’une expédition de 1918 devant le glacier de Blomstrand. Le mur de glace a disparu.

par
Michel Pralong
La photo noir et blanc de 1918 et celle prise en 2022.

La photo noir et blanc de 1918 et celle prise en 2022.

Institut polaire norvégien/Neill Drake

En 1918, une expédition de l’Institut polaire norvégien prenait une photo montrant un canot devant le glacier de Blomstrand, situé sur l’archipel de Svalbard, dans l’océan Arctique. 104 ans après, le photographe Neill Drake, à la demande du même institut, a pris un cliché depuis le même endroit et sous le même angle: la différence est dramatique. Le mur de glace devant les montagnes a quasi disparu.

Le photographe précise que les deux clichés ont été pris à la même période de l’année, il n’y a donc pas une différence due uniquement à un changement de saison. «Sur la photo originale, vous pouvez dire que c’est l’été parce qu’il fait jour, et en hiver, c’est l’obscurité totale dans l’Arctique, explique-t-il à «Newsweek». Deuxièmement, les fjords sont gelés presque toute l’année. Vous ne pouvez y accéder par bateau qu’en été, lorsque la banquise fond. Troisièmement, les sommets des montagnes de la photo originale n’ont pas de neige dessus, ce qui ne serait que le cas au plus fort des mois d’été les plus chauds».

Des superpositions ont été faites avec le cliché de 1918 et un autre pris en 2002 grâce à un logiciel photo pour trouver l’endroit le plus proche de l’original possible. L’idée était évidemment de montrer l’impact du changement climatique sur les glaces de l’Arctique. «Lorsque le chef de l’expédition m’a demandé si je lui ferais l’honneur de prendre la photo, je tremblais. Je savais que le message que représentait cette photo signifiait bien plus que la précision de la position du bateau et des sommets des montagnes. Je savais que je faisais partie de quelque chose de plus important que de simplement prendre une photo. Elle était destinée à mettre les gens mal à l’aise».

Depuis les années 1990, l’Arctique se réchauffe deux fois plus vite que la moyenne planétaire. Et selon le WWF, si les émissions de CO₂ continuent à augmenter, l’océan Arctique pourrait être libre de toute banquise en été en 2040.

Votre opinion

11 commentaires