Nutella: «La phrase de la pub est fausse»
Publié

Nutella«La phrase de la pub est fausse»

Une publicité de Ferrero, parue dans «Paris Match», provoque un tollé sur la Toile. Nous l'avons décodée avec un spécialiste genevois.

par
K.A.
1 / 9
La publicité Nutella, parue dans «Paris Match», il y a quelques semaines.

La publicité Nutella, parue dans «Paris Match», il y a quelques semaines.

DR
La pub, mettant en scène la nutritionniste Mélanie C. qui vante les mérites de Nutella, a provoqué un tollé sur Twitter.

La pub, mettant en scène la nutritionniste Mélanie C. qui vante les mérites de Nutella, a provoqué un tollé sur Twitter.

Twitter
Twitter

Dans une mise en scène soignée, Mélanie C., nutritionniste chez Ferrero, nous présente fièrement la gourmandise phare de l'entreprise italienne dans une publicité parue il y a quelques semaines dans l'hebdomadaire «Paris Match». On apprend ainsi que «Nutella a toute sa place au petit-déjeuner, dans le cadre d'une alimentation équilibrée». Comme à son habitude, la marque a souhaité faire passer son produit pour sain. Nous avons décortiqué cette pub avec le nutritionniste genevois Patrick Leconte.

Que pensez-vous de cette publicité?

Comme beaucoup de publicité, il faut essayer de vanter les qualités d'un produit coûte que coûte. Tout le monde connaît le Nutella et sait très bien que c'est plus un aliment plaisir plus que nutritionnel. La difficulté en l'occurrence ici est de le replacer comme une alternative saine pour la santé. Ce qui est souvent le cas maintenant dans certaines publicités. Le but est de créer le buzz avec du vrai ou du faux.

Les équivalences nutritives vantées sont-elles vraies, d'après vous?

La phrase de la pub (ndlr: Le Nutella a toute sa place dans le cadre d'une alimentation équilibrée) est fausse. Ce produit industriel n'entre en aucun cas dans le cadre d'une alimentation équilibrée, tout comme la confiture industrielle d'ailleurs. Il n'apporte rien si ce n'est du plaisir. Il n'y a pas de valeur nutritive dans le Nutella, mais du sucre qui va se transformer en graisse. S'il y en avait, il n'y aurait pas besoin d'en parler. Par ailleurs, on ne peut pas comparer une tartine de Nutella avec une tartine beurre-confiture. Il n'y a rien a comparer.

En somme, il faudrait limiter la consommation de cette célèbre gourmandise?

Ce n'est pas gravissime d'en consommer de temps en temps, tant qu'on en abuse pas. Mais, ce qu'on constate ces dernières années, c'est qu'on incite le client à acheter des pots de 1 kg. Donc à en consommer en grosses quantités. C'est la quantité ingérée qui est délétère pour la santé.»

«Nutritionniste chez Ferrero», c'est un peu comme dire «diététicien chez McDonald's». Cela semble peu crédible, non?

Si c'est le cas, je ne sais pas pour quelle activité dans le domaine de la nutrition elle est employée. Certainement pour crédibiliser le produit et lui donner une valeur au niveau santé.

Au XXIe siècle, comment peut-on se permettre une telle publicité?

Parce que tout est permis. Il n'y a pas d'éthique. Et malheureusement, le buzz est réussi.

Dernière question, peut-être anecdotique, mais que pensez-vous de la signature «Mélanie C.»? Une telle signature est en principe utilisée pour respecter l'anonymat d'un suspect en attente de jugement. Quid de la crédibilité?

En général, on écrit son nom en entier.

Votre opinion