Publié

Tuerie d'AnnecyLa piste d'un litige d'argent sera étudiée

«Il semblerait qu'il y ait un litige entre la victime et son frère sur fond d'argent. C'est une information qui semble sérieuse, qui vient de la police britannique», a déclaré le procureur Eric Maillaud.

1 / 63
Le motard aperçu à proximité des lieux de la tuerie de Chevaline (F) en septembre 2012 est disculpé par les enquêteurs.

Le motard aperçu à proximité des lieux de la tuerie de Chevaline (F) en septembre 2012 est disculpé par les enquêteurs.

AFP
L'ex-mari américain caché d'Iqbal al-Hilli est mort le jour même de la tuerie. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud a confirmé cette information. (8 juillet 2014)

L'ex-mari américain caché d'Iqbal al-Hilli est mort le jour même de la tuerie. Le procureur d'Annecy Éric Maillaud a confirmé cette information. (8 juillet 2014)

AFP
Un ancien légionnaire et ancien parachutiste, entendu dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline en avril 2013, s'est suicidé mardi en expliquant notamment son geste par le fait que son audition l'avait perturbé. (4 juin 2014)

Un ancien légionnaire et ancien parachutiste, entendu dans le cadre de l'enquête sur le quadruple meurtre de Chevaline en avril 2013, s'est suicidé mardi en expliquant notamment son geste par le fait que son audition l'avait perturbé. (4 juin 2014)

AFP

Les enquêteurs vont se pencher sur la piste d'un litige sur fond d'argent entre Saad al-Hilli, une des quatres victimes de la tuerie des Alpes, et son frère, a indiqué le procureur d'Annecy, Eric Maillaud, alors que ce dernier s'est présenté jeudi à la police britannique.

«Il faudra que le frère soit entendu très longuement. Chaque piste sera creusée méticuleusement».

Selon une source proche de l'enquête en France, le frère de Saad al-Hilli s'est présenté jeudi dans un commissariat en Grande-Bretagne pour se défendre de toute implication dans la tuerie des Alpes.

Eric Maillaud a indiqué n'avoir aucune «confirmation officielle» de cette information. Le procureur a en outre appelé à la prudence concernant cette piste, s'interrogeant sur l'écart qu'impliquait le fait de «passer d'un différend financier à un quadruple meurtre».

(AFP)

Votre opinion