14.11.2013 à 08:38

La PlayStation 4 sort en avance aux Etats-Unis

Jeux vidéo

Sony lance vendredi sa très attendue PlayStation 4 (PS4) sur le marché américain. La console nouvelle génération sortira le 29 novembre en Europe et en Suisse.

1 / 5
La PS4 sort le 25 novembre aux Etats-Unis. Elle arrivera en Suisse le 29 novembre.

La PS4 sort le 25 novembre aux Etats-Unis. Elle arrivera en Suisse le 29 novembre.

Keystone
Le prix suisse est de 449 francs.

Le prix suisse est de 449 francs.

AFP
En février, Sony n'avait dévoilé que la manette de sa console...

En février, Sony n'avait dévoilé que la manette de sa console...

Keystone

Successeur de la PlayStation 3, lancée en 2006 et écoulée depuis à quelque 77 millions d’exemplaires, la PS4 sortira ensuite en Europe, puis au Japon en février 2014 -où la console pâtit de retards dans le développement de jeux.

«Des millions de «gamers» attendent impatiemment le lancement de la PlayStation 4», résume l’analyste Scott Steinberg, de TechSavvy Global. «Elle va contribuer (...) à établir la nouvelle position des consoles de salon dans un monde de plus en plus marqué par les smartphones, les tablettes et les jeux en ligne gratuits, sociaux et en ligne», pointe-t-il.

Une semaine avant Xbox One

Le lancement de la console de Sony intervient une semaine avant celui de sa grande concurrente, la Xbox One de Microsoft (pas attendue avant 2014 en Suisse). A 399 dollars, la PS4 est moins onéreuse que la Xbox One (499 dollars).

«Avec la PS4, nous voulions faire une machine aux performances très élevées à un prix bas, pour qu’il y en ait une dans tous les salons dans le monde entier», résume auprès Adam Boyes, vice-président de Sony Computer Entertainment America.

«Comme un couteau suisse»

«Nous avons créé une machine capable de choses incroyables», assure-t-il en présentant l’appareil. «Comme pour un couteau suisse, nous avons gardé le meilleur de ce que nous ont appris les appareils mobiles pour le mettre dans la console».

Parallèlement aux capacités techniques de la machine, les possibilités d’interaction sur les réseaux sociaux ont été largement accrues: un simple bouton sur la manette de la PS4 permet ainsi de partager sur Facebook de petites vidéos ou des captures d’écran de jeux. Des images des jeux peuvent aussi être facilement envoyées sur Twitter et les joueurs peuvent inviter leurs contacts à suivre leurs exploits vidéoludiques en direct, via une retransmission en streaming sur des plateformes dédiées.

Possibilités inédites

Les programmeurs de jeux, eux, se réjouissent des nouvelles perspectives qu’offrent les capacités de la machine. «C’est sûr, les jeux seront encore plus incroyables et réalistes à l’avenir», pointe Sylvain Trottier, de l’éditeur français Ubisoft, pour qui il est chargé de développer le «Assassins Creed: Black Flag» pour les consoles de nouvelle génération.

«On peut en faire plus avec les consoles de nouvelle génération», abonde Daniel Suarez, d’Activision, l’éditeur de «Call of Duty: Ghosts». «Au fur et à mesure que les développeurs vont s’habituer à ces systèmes, travailler avec Sony ou Microsoft, les jeux vont évoluer, et devenir plus beaux, plus agréables à jouer», prédit-il.

Ces nouvelles consoles vont ouvrir des portes, garantit-il, évoquant des jeux joués en réalité virtuelle, des systèmes de contrôles par le mouvement encore améliorés, «et des choses auxquelles on n’a même pas encore pensé». «On est juste au moment où on a un petit aperçu de ce qui va être possible», assure encore Daniel Suarez.

Jeux mobiles apprivoisés

La popularité croissante des jeux en ligne gratuits contribue à modifier en profondeur le secteur, mais les consoles de salon devraient y survivre, assure Adam Boyes. «Les jeux mobiles, c’est comme des snacks. On aime manger un petit paquet de chips, mais on ne dit à personne qu’on en a mangé un, et on se sent un peu coupable», sourit-il: «Mais tout le monde veut un vrai dîner. Et le vrai dîner, c’est ce que fait la PlayStation sur un téléviseur».

(afp/SK)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!