30.05.2012 à 14:24

AllemagneLa plus populaire, c'est encore Angela Merkel

Malgré sa gestion de la crise de la dette européenne parfois très critiquée, Angela Merkel obtient encore les faveurs de la majorité des Allemands, selon un sondage.

Sur 100, la chancelière a obtenu 64 «points de confiance».

Sur 100, la chancelière a obtenu 64 «points de confiance».

Keystone

La chancelière allemande Angela Merkel, sous pression en Europe sur la gestion de la crise de la dette, reste la plus populaire des personnalités politiques dans son pays, selon un sondage publié mercredi.

Angela Merkel recueille 64 points dans un sondage qui demande aux personnes interrogées d’attribuer une note entre 0 (aucune confiance) et 100 (confiance totale) au personnel politique.

Dans cette étude publiée par le magazine Stern, sa rivale la plus proche est Hannelore Kraft, leader du parti social-démocrate (SPD) en Rhénanie du Nord-Westphalie, qui vient de remporter une éclatante victoire électorale dans cet Etat régional au détriment du parti conservateur de Mme Merkel.

Les trois leaders de l’opposition et potentiels candidats pour conduire la bataille législative de l’année prochaine face à Angela Merkel restent derrière la chancelière. L’ancien ministre des Finances Peer Steinbrück et le chef de file des parlementaires SPD Frank-Walter Steinmeier totalisent tous les deux 54 points. Le chef du parti, Sigmar Gabriel, compte 44 points.

Wolfgang Schäuble second

Au sein des conservateurs, le politicien le plus populaire derrière la chancelière est son ministre des Finances, Wolfgang Schäuble, avec 53 points.

Angela Merkel, considérée par le magazine Forbes comme la femme la plus puissante du monde, a été mise sous pression ces dernières semaines en raison de son attachement indéfectible à l’austérité budgétaire qu’elle considère comme le meilleur moyen de sortir de la crise.

L’élection du nouveau président français François Hollande, qui souhaite voir mis en avant le soutien à la croissance, a permis l’émergence d’une vague de résistance à cette politique, laissant la chancelière apparemment isolée sur la scène européenne.

Le sondage a été réalisé du 23 au 24 mai auprès d’un échantillon représentatif de 1001 personnes par l’institut Forsa.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!