23.07.2020 à 14:35

FootballLa police a encore dû disperser les fans de Liverpool

Malgré les restrictions imposées par le risque de propagation du Covid-19, les supporters des Reds ont fait comme si de rien n’était. Une zone de dispersion a été définie.

par
Sport-Center
1 / 6
Les fans de Liverpool n’ont pas respecté les consignes des autorités de la ville et se sont massés devant le stade d’Anfield Road.

Les fans de Liverpool n’ont pas respecté les consignes des autorités de la ville et se sont massés devant le stade d’Anfield Road.

Keystone
La police a essayé de contenir les supporters de Liverpool, en vain.

La police a essayé de contenir les supporters de Liverpool, en vain.

Keystone
Les fans de Liverpool n’ont pas respecté les consignes des autorités de la ville et se sont massés devant le stade d’Anfield Road.

Les fans de Liverpool n’ont pas respecté les consignes des autorités de la ville et se sont massés devant le stade d’Anfield Road.

AFP

Trente ans après leur dernier titre, les joueurs et le staff du Liverpool FC ont reçu leur trophée de champion d’Angleterre mercredi soir à Anfield Road. Le stade mythique était vide, mais ils ont tous fait «comme si» sur l’estrade, après avoir dominé Chelsea 5-3.

Leurs supporters, eux, n’ont pas pu résister. Ils ont été nombreux à se réunir au pied des tribunes d’Anfield, malgré les recommandations des autorités locales, qui voulaient éviter tout rassemblement pour éviter la propagation du Covid-19. Massés devant le Kop ou le Kenny Dalglish Stand, ils ont hurlé leur joie au milieu d’un nuage de fumigènes.

Le comportement déraisonnable des supporters du LFC a obligé la police locale à délimiter une zone de dispersion dans une large zone autour d’Anfield Road. Cette disposition permet aux forces de l’ordre de mettre un terme à tout rassemblement de plus de deux (!) personnes. Elle a pris effet mercredi soir à 21 h 30 (heure locale, 22 h 30 en Suisse) et elle sera appliquée jusqu’à vendredi soir.

Superintendant de la police de Merseyside, Dave Charnock a déclaré dans les colonnes du Liverpool Echo: «Nous sommes conscients de l’impact significatif qu’un tel comportement antisocial peut avoir sur les individus et les communautés. Nous allons donc cibler les personnes que nous suspectons d’être impliquées dans les manifestations qui se sont déroulées dans le secteur.»

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
0 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé