12.05.2012 à 21:15

BrésilLa police abat le chef de narcotrafiquants le plus recherché de Rio

Marcio Sabino Pereira, alias le «Mathématicien», a été tué lors d'une opération des forces de sécurité dans une favela.

Marcio Sabino Pereira, alias le «Mathématicien», a été tué au cours d'une opération des forces de sécurité dans une favela.

Marcio Sabino Pereira, alias le «Mathématicien», a été tué au cours d'une opération des forces de sécurité dans une favela.

DR

L'unité d'élite de la police de Rio de Janeiro a annoncé samedi la mort du chef des narcotrafiquants le plus recherché de la ville.

Marcio Sabino Pereira, alias le «Mathématicien», a été blessé au cours d'une opération des forces de sécurité dans une favela. Son cadavre «a été retrouvé à l'intérieur d'une voiture dans la rue (du stade de football) Engenhao» dans le quartier de Bangu (nord), a annoncé l'Unité des opérations spéciales (BOPE) de la police militaire sur son compte Twitter.

«Le 'mathématicien' était le principal chef de la faction criminelle des communautés (complexe de favelas) Senador Camara» a-t-elle ajouté.

Ce chef, qui selon la BOPE était «le narcotrafiquant le plus recherché de Rio de Janeiro», contrôlait le trafic de drogue dans les favelas Coreia et Taquaral de Senador Camara, ainsi que dans le quartier de Vila Aliança à Bangu, précise la presse locale.

Des agents de la BOPE ont participé à l'opération qui s'est poursuivie tout au long de l'après-midi et au cours de laquelle se sont produits des «affrontements».

Tête mise à prix

Selon la chaîne Globo News, le «mathématicien» a été blessé par le tir d'un hélicoptère de la police et a essayé de s'enfuir dans la voiture noire où il a été retrouvé. La BOPE avait publié sur Twitter une photo de la voiture avec le cadavre du narcotrafiquant.

Sa tête était mise à prix. Jusqu'à 10'000 réals (quelque 5200 dollars) étaient offerts à qui fournirait des informations permettant sa capture. Il avait déjà fait l'objet de quinze condamnations à des peines de prison.

Le gouvernement local de Rio a engagé à partir de 2008 une action dite de «pacification» des favelas et repris le contrôle d'une vingtaine de favelas contrôlées par les narcotrafiquants et leurs milices. L'objectif affiché est d'en pacifier autant avant le Mondial de football en 2014.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!