21.10.2020 à 06:37

CoronavirusLa police contrôle un sauna libertin et le félicite

Venus incognitos inspecter les mesures sanitaires prises par un établissement d’Orléans (F), les agents n’ont pu que dire bravo au personnel.

von
Michel Pralong
Dans le sauna, tous les clients respectaient les distances (photo d’illustration).

Dans le sauna, tous les clients respectaient les distances (photo d’illustration).

iStockphoto

Les tâches de la police peuvent s’avérer extrêmement variées. Le 16 octobre dernier, des agents avaient pour mission de contrôler si un sauna libertin d’Orléans (F) respectait bien les règles sanitaires en vigueur en cette période de coronavirus. Deux d’entre eux, un homme et une femme, se sont donc présentés incognitos, se faisant même passer pour des libertins débutants, raconte «La République du Centre».

Il était près de 22 heures et le couple est arrivé sans masque et sans se mettre le gel hydroalcoolique disponible à l’entrée. Le personnel l’a immédiatement rappelé à l’ordre et l’a obligé à mettre les deux. Une fois à l’intérieur, les agents ont alors sorti leur plaque et fait entrer six autres collègues pour mener à bien un contrôle inopiné.

Une seule amende

Comment un sauna libertin continue-t-il ses activités alors qu’il est peu compatible avec la distanciation sociale, mystère, mais les policiers n’ont rien trouvé à redire sur la trentaine de personnes présentes à ce moment-là. Seul un homme avec masque sur le menton a reçu une amende de 135 euros (145 francs). Deux autres hommes qui se tenaient trop proches ont été interpellés à ce sujet, mais il s’est avéré qu’il s’agissait d’un couple, donc qu’il n’avait pas à respecter la distanciation sociale.

Toute l’opération s’est déroulée dans la bonne humeur, précise le journal. Après avoir constaté que tout était en ordre, l’établissement prenant même la température de ses clients à l’entrée, les policiers sont repartis en félicitant le personnel. Les saunas, libertins ou pas, figurent dans la même catégorie que les salles de sport, catégorie nommée… X. Et depuis le 19 octobre, ils doivent désormais fermer à 22 heures dans toute la France. Ce qui ne devrait pas aider celui d’Orléans, qui a déjà vu sa fréquentation chuter de moitié, coronavirus et libertinage ne faisant pas bon ménage.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!
24 commentaires
L'espace commentaires a été desactivé

Chloé

22.10.2020 à 11:15

Les politiciens valaisans devraient s'en inspirer, eux qui s'embrassent et se congratulent le sour des élections. Bravo aux jurassiens qui font cela à distance.

Coronanus

22.10.2020 à 03:08

Et on peut lire que les policier sont répartis (satisfaits) en félicitant le personnel; mais les bourses vides .

On Touche le fond

21.10.2020 à 10:26

Pour tous les complotistes, le 16 octobre le couvre feux n'était pas entrée en vigueur en France.