25.09.2020 à 16:27

VietnamLa police met fin à un trafic de capotes… usagées

Les malfrats faisaient bouillir des préservatifs déjà utilisés, les remodelaient sur un phallus en bois avant de les revendre soi-disant à l’état neuf. 345 000 pièces ont été saisies.

par
Michel Pralong
La chaîne VTV a diffusé des images des préservatifs qui étaient bouillis avant d’être revendus.

La chaîne VTV a diffusé des images des préservatifs qui étaient bouillis avant d’être revendus.

VTV

Il y en avait pour plus de 360 kilos. emballés dans de grands sacs en plastique, dans un entrepôt dans la province de Binh Duong, au nord d’d’Hô-Chi-Minh-Ville. La police a dénombré environ 345 000 préservatifs, selon la chaîne VTV, citée par Reuters. Destinées à être vendues comme des capotes neuves, elles étaient en fait de seconde main, si l’on ose dire.

Le propriétaire de l’entrepôt a expliqué recevoir chaque mois son lot de préservatifs usagés, fournis par une personne dont il dit ignorer l’identité. Sa complice a raconté aux policiers comment les condoms étaient recyclés. Ils étaient d’abord bouillis, puis séchés, remodelés sur un phallus en bois puis empaquetés et revendus. Elle a déclaré toucher 16 centimes pour chaque… kilo de préservatifs qu’elle recyclait. Un trafic que ne met donc pas forcément à l’abri du besoin.

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!