Trafic de drogue – La police panaméenne saisit dix millions de dollars en liquide
Publié

Trafic de drogueLa police panaméenne saisit dix millions de dollars en liquide

Au Panama, une opération a permis à la police d’arrêter 57 trafiquants de drogue et de saisir dix millions en liquide. Mais des machines chargées de compter les billets sont tombées en panne.

Les autorités ont mis plus de douze heures à rassembler l’argent et à le compter avec des compteurs automatiques de billets, dont certains sont tombés en panne face à l’ampleur de la tâche.

Les autorités ont mis plus de douze heures à rassembler l’argent et à le compter avec des compteurs automatiques de billets, dont certains sont tombés en panne face à l’ampleur de la tâche.

AFP

Les autorités du Panama ont annoncé la saisie record de plus de dix millions de dollars en liquide provenant du trafic de drogue d’un groupe criminel. «Cette importante somme d’argent appartient à l’organisation criminelle démantelée qui travaille avec le groupe criminel colombien connu sous le nom de Clán del Golfo», a annoncé, jeudi, le Parquet panaméen.

«Il s’agit sans aucun doute de la saisie la plus importante d’argent issu du narcotrafic dans l’histoire du pays», a précisé à la presse le procureur général, Javier Caraballo. L’argent a été trouvé dans des sacs dissimulés dans trois cachettes d’une maison de la ville de Nueva Providencia, dans la province caribéenne de Colón lors d’une opération de police qui a conduit à l’arrestation de 57 personnes. Dix armes à feu et 38 véhicules haut de gamme ont également été saisis lors de l’opération, à laquelle a participé l’agence antidrogue américaine (DEA).

Les autorités ont mis plus de douze heures à rassembler l’argent et à le compter avec des compteurs automatiques de billets, dont certains sont tombés en panne face à l’ampleur de la tâche.

Cinq policiers arrêtés

Parmi les personnes arrêtées figurent neuf fonctionnaires, donc cinq policiers, qui sont soupçonnés d’avoir «reçu, surveillé et dissimulé des grandes quantités de drogue en provenance de Colombie», selon le Parquet. La drogue était ensuite envoyée, sur ordre du Clán del Golfo, vers les États-Unis, premier consommateur mondial de cocaïne.

Le Clán del Golfo contrôle près d’un tiers de la production de cocaïne en Colombie. Son chef, Dairo Antonio Usuga, connu sous le nom d’Otoniel, a été capturé le 23 octobre par les autorités colombiennes.

(AFP)

Votre opinion

0 commentaires