Allemagne: La police perd 155 DVD de preuves contre deux pédophiles

Actualisé

AllemagneLa police perd 155 DVD de preuves contre deux pédophiles

La valise contenant presque tous les éléments de l'enquête contre ces hommes soupçonnés de plus d'un millier d'abus a disparu.

par
Michel Pralong
C'est dans cette cabane abandonnée d'un camping que les deux suspects auraient filmé les viols de dizaines d'enfants.

C'est dans cette cabane abandonnée d'un camping que les deux suspects auraient filmé les viols de dizaines d'enfants.

DPA Guido Kirchner, Keystone

L'affaire a commencé par choquer l'Allemagne. Maintenant, elle la scandalise. La police du district de Lippe a perdu une valise contenant 155 DVD et CD saisis auprès de deux hommes suspectés d'avoir, durant 10 ans, commis des abus sexuels sur des dizaines d'enfants, rapporte la «NZZ».

C'est en novembre 2018 qu'une enquête à été ouverte contre ces deux individus. Andreas V. (56 ans) et Mario S. (33 ans) auraient commis plus d'un millier d'abus sur des enfants dans une cabane abandonnée d'un camping de Lügde, non loin de Hanovre. 31 victimes ont été identifiées jusqu'à présent, 27 filles et 4 garçons âgés de 4 à 13 ans. Andreas V. est soupçonné d'avoir violé de sa fille adoptive et de l'avoir utilisée comme appât pour attirer d'autres enfants. Mario S. et lui les violaient, filmaient leurs méfaits et les diffusaient sur le Dark Net. Un troisième homme, de 48 ans, a également été arrêté, soupçonné d'avoir commandité certains viols et d'en avoir reçu les vidéos.

Pièce pas assez sécurisée

La police aurait saisi 14 téraoctets de données et de preuves, dont des vidéos et des photos, pas toutes produites dans le camping de Lüdge mais qui, selon les autorités, étaient bien suffisantes pour condamner les suspects. Sauf que la valise en aluminium dans laquelle elles avaient été placées a disparu. Elle avait été mise dans une pièce, peu sécurisée, contenant des ordinateurs destinés à visionner les films. Elle y a été vue la dernière fois le 20 décembre mais ce n'est que le 30 janvier qu'on s'est rendu compte de son absence. Et il a fallu attendre ce jeudi pour que Herbert Reul, ministre de l'Intérieur de Rhénanie-du-Nord-Westphalie annonce cette disparition. Visiblement furieux, ce membre de la CDU a déclaré être abasourdi: «C'est une débâcle, une catastrophe! C'est un échec de la police. De telles erreurs ne doivent jamais arriver. Aux victimes et à leurs familles, je peux seulement dire que je suis vraiment désolé. Je m'en excuse à nouveau.» Lui-même n'a été informé que lundi dernier.

«Je n'exclus rien»

Avant la disparition de la valise, seul trois CD avaient été examinés, ne contenant rien de compromettant. Et, autre grave manquement de la police, alors que toute élément pouvant constituer une preuve doit être dupliqué, seuls ces trois disques ont été copiés, mais aucun de ceux qui ont disparu. «Nous ne pouvons pas dire avec certitude ce qui était stocké sur les 155 disques, a ajouté Reul. Est-ce que quelqu'un a fait exprès de faire disparaître la valise et les CD? Je n'exclus rien». Un enquêteur spécial et quatre officiers ont été nommés pour enquêter sur la disparition de ces preuves.

Des ratés en 2016 déjà

Ce n'est pas le seul dysfonctionnement dans cette affaire. De premières alertes concernant des maltraitances sur mineurs avaient été lancées en 2016. Le père de deux enfants avait notamment signalé Andreas V. à la police et au bureau de protection de la jeunesse après l'avoir vu faire des attouchements à des enfants lors d'une fête d'anniversaire, mais aucune mesure n'avait été prise ni aucune procédure ouverte. Du coup, certains services de protection de la jeunesse et de la police sont également sous enquête pour savoir s'il y a eu manquement, voire complicité.

Ton opinion