Publié

RioLa police s'installe dans la plus grande favela du Brésil

L'inauguration jeudi d'une Unité de police pacificatrice constituée de 700 hommes marque l'installation officielle des forces de l'ordre dans la «Rocinha», la plus grande favela du Brésil située au coeur des quartiers aisés de Rio.

La police patrouille dans la «Rocinha».

La police patrouille dans la «Rocinha».

AFP

Cette communauté pauvre de plus de 70'000 habitants avait été occupée en novembre dernier par l'armée et la police. Avec l'appui de blindés et hélicoptères, elles en avaient expulsé les trafiquants de drogue qui y faisaient la loi depuis 30 ans.

Depuis, la violence a diminué et les bandes de narcos, fusil au poing, n'arpentent plus les ruelles de la favela. Cependant, cette année, 12 homicides ont encore été enregistrés dans cette communauté de 840'000 m2, accrochée aux collines qui surplombent la mer.

Le dernier homicide en date est celui d'un policier, tué d'une balle dans la tête la semaine dernière lorsqu'il patrouillait à pied les rues du quartier.

Depuis novembre, 400 policiers contrôlent la Rocinha, mais à partir de jeudi 700 hommes spécialement entraînés pour faire face aux problèmes de la communauté les remplaceront.

Dénonciations anonymes

La nouvelle Unité de police pacificatrice (UPP) «continuera à rechercher la proximité avec les habitants dont l'aide et les dénonciations anonymes sont fondamentales pour le travail de la police», a souligné la direction de la police militaire (PM).

«La reconquête est permanente pour préserver des vies et la liberté des habitants (...) Nous ne mesurerons pas nos efforts et c'est pourquoi nous sommes très satisfaits d'avoir cette occasion de nous rapprocher de la population de la plus grande favela du Brésil», a souligné le colonel Rogerio Seabra, qui coordonne les UPP.

Celle de la Rocinha est la 28e unité à être installée dans l'une des 750 favelas de Rio, dans le cadre d'un programme de «pacification» des favelas en vue du Mondial de football 2014 au Brésil et des Jeux Olympiques 2016 à Rio.

Près de 7000 policiers communautaires ont été affectés dans 175 de ces quartiers, d'après les statistiques de la PM qui veut encore installer 40 UPP dans les favelas les plus dangereuses d'ici à 2014.

(AFP)

Votre opinion