Football: La Pologne échappe à Vladimir Petkovic

Publié

FootballLa Pologne échappe à Vladimir Petkovic

Pressenti pour reprendre le poste de sélectionneur polonais, l’ancien coach de l’équipe de Suisse a été évincé au dernier moment. Les dirigeants de Varsovie lui ont préféré le Portugais Fernando Santos.

par
Nicolas Jacquier
Ancien sélectionneur helvétique à succès, Vladimir Petkovic est sans club ni équipe nationale depuis son éviction des Girondins de Bordeaux en février de l’année passée.

Ancien sélectionneur helvétique à succès, Vladimir Petkovic est sans club ni équipe nationale depuis son éviction des Girondins de Bordeaux en février de l’année passée.

AFP

Présenté comme le favori à la succession de Czeslaw Michniewicz, démis de ses fonctions après le récent Mondial durant lequel les coéquipiers de Robert Lewandowski avaient été sortis par la France en huitième de finale, Vladimir Petkovic (59 ans) n’entraînera finalement pas l’équipe de Pologne. Sans équipe depuis la fin abrupte en février 2022 de son éphémère aventure sur le banc des Girondins de Bordeaux, l’ancien sélectionneur à succès de l’équipe de Suisse (2014-2021) a dû s’incliner devant la candidature de Fernando Santos suite à un incroyable revirement.

Âgé de 68 ans, Santos était encore installé sur le banc du Portugal lors de la dernière Coupe du monde au Qatar. Après avoir infligé une correction à la Suisse en huitième de finale (6-1), la Seleção avait été éliminée par le Maroc au stade des quarts (défaite 1-0), ce qui devait précipiter le départ de son entraîneur.

Après la Grèce (entre 2010 et 2014) et le Portugal durant huis ans, Fernando Santos, qui devrait être officiellement présenté ce mardi après-midi selon le portail d'information Sport.pl, s’apprête à diriger ainsi une troisième sélection européenne.

Selon plusieurs sources, le vainqueur de l’Euro 2016 doit parapher un contrat courant jusqu’à la prochaine Coupe du monde de 2026, organisée conjointement par le Mexique, les États-Unis et le Canada.

Outre Petkovic, dont la candidature a été écartée au dernier moment, un autre Portugais, Paulo Bento, ancien sélectionneur de la Corée du Sud, figurait également en lice pour reprendre un poste manifestement très convoité.

Ton opinion