Challenge League: La Pontaise recouverte de neige: le derby lausannois aura-t-il lieu?

Actualisé

Football vaudoisLe derby lausannois incertain à cause de la neige à la Pontaise

Prévu dimanche (16h30), le match entre Stade Lausanne Ouchy et le Lausanne-Sport pourra-t-il se disputer «normalement»? Au vu de l’état de la pelouse, on peut en douter…

par
Nicolas Jacquier
Hormis pour une portion du terrain au centre, la blanche Pontaise était toujours recouverte d’une douzaine de centimètres ce mardi. 

Hormis pour une portion du terrain au centre, la blanche Pontaise était toujours recouverte d’une douzaine de centimètres ce mardi. 

NJR

Une semaine après l’élite helvétique, la Challenge League reprendra à son tour ce vendredi, avec un lointain Vaduz-Wil en guise de mise en bouche. Il faudra attendre deux jours supplémentaires pour assister au choc opposant Stade Lausanne Ouchy (étonnant co-leader du championnat avec Wil) au Lausanne-Sport, un ambitieux favori pourtant relégué à six points de la tête de course au moment de la reprise.

Mais le derby lausannois pourra-t-il se disputer «normalement» ce dimanche à partir de 16h30 ou subira-t-il le même sort que Winterthour-Servette, renvoyé le week-end passé à des jours meilleurs en raison de l’impraticabilité de la Schützenwiese? Le conditionnel demeure de mise sur la tenue d’un rendez-vous très attendu.

Dur comme du béton

Ce mardi après-midi, lors de notre visite, la Pontaise était toujours recouverte d’une épaisse couche de neige. À considérer le décor, on a peine à croire qu’un match puisse s’y disputer en fin de semaine, d’autant que les températures devraient demeurer glaciales ces prochains jours. Seule exception dans ce désert blanc, l’existence d’une petite surface redevenue verte – mais spongieuse – au niveau du rond central, suite aux vents tourbillonnants ayant chassé la neige.

À La Pontaise, on a ouvert des pistes de ski de fond…

À La Pontaise, on a ouvert des pistes de ski de fond…

NJR

Plus que l’épaisseur du manteau neigeux (une douzaine de centimètres), c’est son extrême dureté qui inquiète les responsables. «C’est du béton armé, témoigne Serge Duperret, vice-président des Stadistes. Aujourd’hui, on ne peut pas prendre le risque d’utiliser de grosses machines sans courir le risque de bousiller ce qu’il y a dessous.» On rappellera que la pelouse de la Pontaise avait été refaite l’été dernier.

«On va tout faire pour jouer parce que l’on veut jouer. Cela fait d’ailleurs partie de nos obligations»

Serge Duperret, vice-président de Stade Lausanne Ouchy

Sans doute ce mercredi déjà, une entreprise spécialisée mandatée par les dirigeants du SLO devrait néanmoins entrer en action pour déblayer les tonnes de neige accumulée. «On va tout faire pour jouer parce que l’on veut jouer. Cela fait d’ailleurs partie de nos obligations. Dans notre tête, on se prépare donc à jouer… Maintenant, si le gel devait s’en mêler, rendant la surface dangereuse pour les joueurs, ce serait une autre histoire.»

À noter que la possibilité, surtout théorique, d’inverser le match et de jouer à la Tuilière (où le terrain synthétique est chauffé) n’a pas encore été prise en compte par les responsables de la Ligue. Le cas échéant, le SLO, qui va tout entreprendre afin de pouvoir évoluer à domicile, a déjà fait savoir qu’il s’y opposerait.

La neige, soufflée et craquelée par endroits, s’est surtout accumulée sur les côtés. 

La neige, soufflée et craquelée par endroits, s’est surtout accumulée sur les côtés. 

NJR

Lors de leur dernière confrontation, le 8 octobre dernier devant 4450 spectateurs réunis à la Pontaise, le SLO s’était imposé sur le fil devant son voisin du LS, Garcia signant le 2-1 victorieux dans les arrêts de jeu (90e+2). 

Ton opinion