Suisse: La population alertée par les boîtes aux lettres?

Publié

SuisseLa population alertée par les boîtes aux lettres?

La Confédération teste de nouvelles solutions pour renseigner les Helvètes en cas de catastrophes ou de pannes de courant.

Archives/Photo d'illustration, Keystone

Des «boîtes aux lettres intelligentes» pourraient bientôt alerter la population en cas de catastrophe. La Confédération cherche ainsi des alternatives aux canaux de communication existants. Les tests ont montré que ce projet est réalisable au niveau technique.

Les essais pilotes ont été menés cet été à St-Gall et Berne, indique jeudi à l'ats un porte-parole de l'Office fédéral de la protection de la population (OFPP). Il confirme un article paru dans le «St. Galler Tagblatt» et le «Luzerner Zeitung».

En collaboration avec La Poste, l'Office fédéral a testé dans ces deux villes si le réseau suisse des boîtes aux lettres du géant jaune pouvait être utilisé afin d'informer la population notamment lors d'une importante et longue coupure de courant.

Pour ce faire, il faut équiper les boîtes jaunes d'un affichage électronique. Celui-ci a été placé sous l'ouverture où l'on glisse les lettres. A l'avenir, cet écran pourrait signaler pourquoi la sirène s'est déclenchée et s'il faut se mettre à l'abri.

Ce canal serait utile pour les personnes qui, en cas d'urgence, ne disposeraient pas d'une radio en fonction ni d'un accès à Internet. Elles pourraient se rendre à la boîte aux lettres de la Poste la plus proche.

Le plus de canaux possible

Cette idée s'inscrit dans la stratégie «multicanal» de l'OFPP. Il s'agit, à moyen terme, d'intégrer d'autres canaux utilisés au quotidien pour la communication lors de catastrophes et situations d'urgence.

La Confédération exploite de tels outils depuis 2015 sous l'appellation «Alertswiss», dont une application et un site internet. Ils expliquent comment se préparer à ce genre d'événements exceptionnels.

A l'avenir, les canaux d'Alertswiss alerteront la population en cas de catastrophe, en plus des sirènes et de la radio. Ce nouveau système devrait être introduit dans les cantons en 2018.

Coûts inconnus

On ne sait en revanche pas encore comment va évoluer le projet des boîtes aux lettres intelligentes, dit le porte-parole. Les résultats des tests sont en train d'être analysés. La question des coûts n'a pas encore été clarifiée.

Un projet similaire a été suspendu après la phase pilote, selon les deux quotidiens alémaniques. En 2014 et 2015, CarPostal a, lors d'essais, remplacé l'horaire en papier affiché à plusieurs arrêts de bus par un écran. Le système fonctionnait, mais les partenaires étaient trop peu nombreux, rendant le projet trop cher.

(ats)

Ton opinion