Publié

CourrierLa Poste pourra augmenter le tarif de certaines lettres

Le Département fédéral de la communication a autorisé La Poste à augmenter le tarif de certaines lettres, dont celles envoyées en recommandé.

Keystone

Le prix des lettres jusqu'à 50 g envoyées en recommandé passera de 4 à 5 francs dès le 1er avril.

Le Département fédéral de la communication a autorisé La Poste à augmenter le tarif de ce service ainsi que celui d'autres prestations complémentaires à la clientèle privée, a-t-il indiqué vendredi.

La Poste souhaitait uniformiser le prix de trois services complémentaires. Dès le 1er avril également, la prestation «remise en mains propres» coûtera aussi 5 francs (contre 6 francs actuellement), de même que l'»avis de réception» (3 francs actuellement). Ces deux dernières prestations sont relativement peu utilisées.

Conformément à la législation postale, les prix des services réservés, c'est-à-dire les lettres pesant jusqu'à 50 g, sont soumis à l'approbation du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC). Ces envois relèvent en effet du secteur du monopole.

La Poste a motivé sa demande par la volonté de réduire quelque peu son déficit sur ces prestations pour la clientèle privée, dans un contexte d'érosion des volumes. Le tarif de base des lettres demeure lui inchangé.

«Remboursement»

La Poste a également demandé au DETEC de pouvoir modifier, pour la clientèle privée, la prestation complémentaire «Remboursement», qui consiste à remettre au destinataire un envoi seulement contre le paiement du montant à encaisser.

Cette prestation, dont le prix passera de 15 à 18 francs, s'établira au tarif actuellement en vigueur pour la clientèle commerciale. La prestation «Remboursement» ne sera en outre offerte à l'avenir qu'en combinaison avec la prestation «Recommandé», ce qui porte le coût effectif à 23 francs.

Autres mofidifications

La Poste modifie également des prestations qui ne relèvent pas du monopole.

Ainsi les demandes de réexpédition, par exemple en cas de déménagement, seront adaptées à leur coût réel: elles dépendront de la durée du mandat et du nombre d'adultes par foyer. Concrètement, le tarif passe de 15 francs à 42 francs au guichet et à 30 francs par internet.

Pour la réexpédition temporaire - deux semaines - du courrier en Suisse, il faudra débourser 22 francs au guichet contre 10 actuellement. Par internet, il en coûtera toujours 10 francs. Chaque semaine supplémentaire coûte 4 francs.

Demander à l'office postal de garder son courrier pendant les vacances - toujours deux semaines - sera tarifé 20 francs au lieu de 10 actuellement. Par internet, cette prestation coûtera en revanche 8 francs seulement. La semaine supplémentaire coûtera 2 francs.

La Poste attend 60 millions de francs de rentrées annuelles des différentes mesures prises.

(ats)

Votre opinion