Actualisé 30.05.2012 à 14:05

RestructurationLa Poste supprime 250 emplois dans son unité logistique

Le géant jaune biffera 250 postes d’ici 2014. Les chauffeurs de camion et les employés des centres de dépôt et de distribution sont concernés. Le site de Daillens (VD) sera le premier à être restructuré.

La Poste devrait rayer 250 emplois d'ici 2014.

La Poste devrait rayer 250 emplois d'ici 2014.

La diminution des effectifs de PostLogistics se fera dans la mesure du possible par le biais de départs naturels, affirme La Poste dans un communiqué. Au cas où des licenciements se révélaient inévitables, un plan social a été négocié avec les syndicats. «Les collaborateurs concernés bénéficieront d’un soutien dans la recherche d’un emploi interne ou externe.»

Le géant jaune justifie la restructuration en invoquant une concurrence de plus en plus «internationalisée et agressive» dans le secteur du transports de marchandises. Pour lui, la réorganisation est nécessaire pour garder un «bon rapport prix-prestation». La mise en oeuvre des mesures durera deux ans et se fera par étapes. Les chauffeurs seront particulièrement touchés.

La Poste entend externaliser une partie des tournées de distribution, notamment pour les colis de plus de 30 kg. Les camions de livraison seront remplacés par des camionnettes de 3,5 tonnes conduites par des transporteurs externes.

«Pseudo-indépendants»

PostLogistics prévoit de licencier ses chauffeurs et de louer ses véhicules à des personnes les conduisant elles-mêmes, dénonce le syndicat syndicom. La société envisage ainsi d’engager des «pseudo- indépendants», battant par là «tous les records des mauvaises habitudes de la branche des transports», accuse-t-il dans un communiqué.

La Poste n’est pas en mesure d’indiquer précisément combien de postes de chauffeurs seront biffés au total, a indiqué pour sa part son porte-parole Mariano Masserini, interrogé par l’ats. Les suppressions prévues à Daillens, premier site à passer par la restructuration, permettent néanmoins de donner un ordre de grandeur: 24 employés, sur 43, perdront leur emploi, dont 13 chauffeurs, selon M. Masserini.

Conditions de travail péjorées

Outre Daillens, La Poste gère sept centres logistiques, qui seront restructurés dans les deux ans. Leurs collaborateurs verront leur conditions de travail se péjorer. Le géant jaune veut adapter les heures de travail aux habitudes de la branche, qui sont de 46 heures par semaine, a expliqué M. Masserini. La société entend négocier en ce sens avec les syndicats.

Le temps de vacances pourrait lui aussi être adapté, a ajouté le porte-parole, sans donner plus de précisions. Des réductions de salaires ne font pas partie des priorités, selon lui.

Les employés de PostLogistics bénéficient actuellement d’une convention collective de travail (CCT), la seule de la branche, a précisé de son côté Kaspar Bütikofer, de syndicom. Avant de pouvoir mettre en oeuvre de nouvelles conditions de travail, La Poste doit négocier une nouvelle CCT. Le géant jaune a déjà contacté les syndicats pour engager les discussions, a-t-il relevé.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!