29.11.2015 à 13:24

CentrafriqueLa présidente demande «pardon» au pape

Catherine Samba-Panza a demandé «pardon» pour «tout le mal» commis par les Centrafricains lors des violences intercommunautaires.

Le pape François est arrivé à Bangui.

Le pape François est arrivé à Bangui.

Keystone

Le présidente centrafricaine de transition Catherine Samba-Panza a demandé «pardon» dimanche devant le pape François à Bangui pour «tout le mal» commis par les Centrafricains lors des violences intercommunautaires qui ont ensanglanté le pays depuis 2013.

«Il revient aux filles et aux fils de ce pays de reconnaître leurs fautes et demander un pardon sincère que votre bénédiction transformera en un nouveau levain pour la reconstruction du pays», a-t-elle dit, en recevant le pape au Palais présidentiel.

Le pape François avait appelé à son arrivée à Bangui les Centrafricains à «résister à la peur de l'autre», d'une autre ethnie ou religion, dans un pays en proie à des violences intercommunautaires. Il a aussi appelé à «ouvrir une nouvelle étape» après les élections.

François a fustigé «la tentation de la peur de l'autre», de ce qui «n'appartient pas à notre ehtnie, à nos options politiques ou à notre confession religieuse». Il a espéré que les élections présidentielle et législatives dont le premier tour est prévu le 27 décembre vont aider à «ouvrir une nouvelle étape».

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!