12.02.2013 à 06:39

Démission du papeLa presse mondiale focalisée sur la décision de Benoît XVI

L’annonce surprise de la démission du pape fait la Une d’une majorité de journaux de par le monde, traduisant le coup de semonce asséné à l'Église par le renoncement de Benoît XVI.

La Une de Libération a la particularité d'être en latin, tout comme son édito.

La Une de Libération a la particularité d'être en latin, tout comme son édito.

Keystone

La démission du pape, 85 ans, fait la Une de la plupart des journaux britanniques qui font font l’éloge de ses qualités personnelles mais cherche aussi à savoir de quel continent viendra son successeur, pour provoquer le changement.

Le Guardian publie en Une une photo du souverain pontife en et titre que la "démission du pape bouleverse l'Église". "Théologiquement et politiquement il était le prolongement de Jean-Paul II, avec ses qualités et défauts".

"Je suis trop faible pour continuer", écrit le Timesen manchette citant le pape dont la démission révèle, selon le quotidien, les immenses charges qui pèse sur la papauté au 21e siècle. Le quotidien commente le choix du pape comme une "décision digne et désintéressée" mais affirme que son successeur devra faire de l’Eglise catholique "une entreprise plus collégiale".

Pour le Daily Telegraph qui publie une immense photo de Benoît XVI transportant une bougie sur un arrière plan noir, la démission du pape "bouleverse le monde" entier.

Nouveau leader recherché

"Poste vacant: un nouveau leader recherché pour 1,2 milliard de catholiques", titre The Independentqui souligne que l’annonce du pape a plongé l'Église dans "la tourmente". "Auf Wiedersehen, Pope", écrit le quotidien The Sun sur une photo de Benoît XVI saluant la foule.

"Un pape d’Amérique, d’Asie ou d’Afrique", s’interroge le quotidien argentin Clarin. "Après une décision quasiment inédite de l’actuel chef de l'Église de démissionner, les possibilités que les traditions et les critères établis pourraient varier lors de la prochaine élection papale et pourrait se produire une nouvelle surprise avec l’élection d’un latino-américain, un asiatique ou un africain", explique l’éditorial de Clarin.

Demi-surprise en France

Toutes les Unes des journaux français nationaux et régionaux sont consacrées à la démission du Pape. A la Une de La Croix : "Le pape choisit de s’effacer". Pour le quotidien catholique français, "la décision de Benoît XVI n'est qu'une demi-surprise. À plusieurs reprises au cours de son pontificat, il avait annoncé qu'il n'hésiterait pas à renoncer, s'il était dans l'incapacité physique, psychologique ou spirituelle d’accomplir les tâches de sa fonction."

"C’est en homme de foi qu'il a décidé de se retirer avec la conscience d'avoir donné tout ce qu'il pouvait pour le bien de l’Église", conclut le journal. Le Figaro, publie une édition spéciale dans laquelle le journal conservateur salue notamment "l’humilité" de Benoît XVI qui "a senti que les défis d'Église contemporaine excédaient ses forces."

Une en latin pour Libé "Cette décision ouvre une ère inédite dans l’histoire de l'Église catholique moderne: le prochain conclave se tiendra du vivant d'un pape...", souligne le journal. "Papus interruptus" titre en latin en Une Libérationqui a écrit son édito, sur la démission du Pape, en latin en page 3 et traduit en français page 11.

"Personne ne saura jamais si Benoît XVI a cédé à la fatigue physique ou métaphysique. Si le corps mesure désormais trop chichement la puissance nécessaire à la tâche. Ou si c'est l'âme qui n'y croit plus..." estime le journal de gauche.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!