Football: La presse salue un beau champion

Publié

FootballLa presse salue un beau champion

La presse dominicale internationale reconnaît la supériorité européenne du Barça, vainqueur hier de la Ligue des champions.

par
Stéphane Combe
Luis Enrique a mené le Barça au sommet de l'Europe dès sa première saison à la tête du club

Luis Enrique a mené le Barça au sommet de l'Europe dès sa première saison à la tête du club

Keystone

Le FC Barcelone a remporté hier soir la Ligue des champions en disposant 3-1 de la Juventus. Un cinquième sacre européen qui vient conclure une saison historique pour le club catalan, auteur d'un triplé après ses titres en Championnat et en Coupe.

La presse espagnole et internationale a salué cette victoire, qui rappelle à quel point le Barça actuel a dominé sa génération. Sport ne peut cacher son enthousiasme devant cette équipe qui a réalisé son deuxième triplé, «ce qu'aucune autre équipe n'avait réalisé auparavant.» Le journal espagnol reconnaît que Messi et cie étaient «les favoris de cette finale, et ont assumé ce statut avec une défense efficace et un trident offensif (Messi-Neymar-Suarez) de feu.»

Marca a beau pencher pour le Real Madrid, le quotidien madrilène reconnaît le talent de cette génération barcelonaise. «Une génération pour l'histoire, un Barcelone pour l'histoire, qu'il sera pratiquement impossible d'égaler.»

«Une équipe de génie»

En France, l'Equipe accorde un certain mérite à la Juventus, «qui n'a pas démérité.» Seulement, «les Bianconeri n'ont pas pu stopper l'élan collectif du FC Barcelone», emmené par un Messi qui n'a certes pas fait trembler les filets, mais «qui a fait marquer les autres.»

Le quotidien italien la Gazzetta dello sportconsacre bien sûr sa «une» à l'équipe piémontaise, qui peut sortir «la tête haute» d'un match où elle a présenté une qualité de jeu loin d'être ridicule. En photo, Paul Pogba et Andrea Pirlo, deux piliers de l'équipe qui pourraient quitter la Juventus cet été et mettre fin à une belle page de l'histoire du club.

Enfin, en Suisse aussi, la presse décrit la supériorité logique du Barça. «Simplement les meilleurs», titre la Sonntagszeitung, alors que le Matin Dimancheparle du triomphe d'une «équipe de génie», symbolisée par un Lionel Messi, «mais pas seulement». Et le journal romand de rappeler combien son «trio d'attaque exceptionnel» emmène tout le groupe. «Une combinaison de joueurs très différents, et c'est peut-être (pour cela) qu'ils touchent à la perfection.»

Ton opinion