Voile: La prime plutôt modeste de Francis Joyon

Publié

VoileLa prime plutôt modeste de Francis Joyon

Vainqueur et nouveau recordman de la Route du Rhum, le navigateur français a touché 50'000 euros pour son exploit.

par
Sport-Center
Francis Joyon brandit le trophée récompensant le vainqueur de la Route du Rhum. Il a touché une prime de 50'000 euros.

Francis Joyon brandit le trophée récompensant le vainqueur de la Route du Rhum. Il a touché une prime de 50'000 euros.

AFP

Francis Joyon («Idec») a donc établi un nouveau record de la Route du Rhum, au terme d'un final à couper le souffle qui l'a opposé à François Gabart («Macif») autour de la Guadeloupe, puis dans la baie de Pointe-à-Pitre.

L'exploit de Joyon (62 ans) ne lui rapportera cependant «que» 50'000 euros, le même montant que Loïc Peyron lors de sa victoire il y a quatre ans. Gabart touchera pour sa part 25'000 euros, et le troisième - Romain Pillard («Use It Again») ou Thomas Coville («Sodebo») - empochera 15'000 euros. Ces primes ne couvrent même pas le prix d'inscription en classe Ultime, qui était fixé à 80'000 euros.

Ces gains apparaissent plutôt dérisoires au regard des budgets engagés en classe Ultime: ces géants des mers coûtent en moyenne 12 millions d'euros, avec un budget de fonctionnement de 3 millions d'euros par an.

Pour comparaison, Armel Le Cléac'h avait reçu 160'000 euros pour sa victoire dans le Vendée Globe 2017, somme à laquelle s'étaient ajoutés 100'000 euros de prime de son sponsor.

Dans les autres catégories de la Route du Rhum, les primes de victoire sont encore moins élevées qu'en Ultime: 23'000 euros pour le vainqueur en Imoca, 15'000 en Monocoques Class 40, 8500 en Multicoques Rhum, 8000 en Monocoques Rhum et enfin 4500 en Multi 50.

Des sommes qui apparaissent bien dérisoires en regard des salaires d'autres sportifs.

Ton opinion