Publié

HistoireLa prison d'Alcatraz fermait ses portes il y a 50 ans

Le 21 mars 1963, la prison fédérale d'Alcatraz fermait définitivement ses portes après 29 ans de service. Hollywood a largement contribué à la la légende du pénitencier. Retour sur l'histoire de «The Rock».

par
Christine Talos
1 / 13
La célèbre prison d'Alcatraz, nichée sur une petite île de la baie de San Francisco, a fermé ses portes le 20 mars 1963.

La célèbre prison d'Alcatraz, nichée sur une petite île de la baie de San Francisco, a fermé ses portes le 20 mars 1963.

AFP
L'île, qui est l'une des attractions touristiques de Californie avec plus d'un million de visiteurs par année, est désormais classée comme un site historique.

L'île, qui est l'une des attractions touristiques de Californie avec plus d'un million de visiteurs par année, est désormais classée comme un site historique.

AFP
A l'origine, «The Rock», comme les Américains surnomment Alcatraz, servait de phare.

A l'origine, «The Rock», comme les Américains surnomment Alcatraz, servait de phare.

AFP

Le 21 mars 1963, sur décision du Procureur général des États-Unis Robert Kennedy, la prison fédérale d'Alcatraz fermait définitivement ses portes après 29 années de service. Une fermeture qui intervenait quelques mois après l'évasion très médiatisée de plusieurs prisonniers en juin 1962 via les bouches d'aération de la prison. Mais officiellement, ce sont les coûts de fonctionnement et de restauration beaucoup trop élevés qui sont en cause.

L'île, qui abrite le plus vieux phare en activité de la côte Ouest des États-Unis (il fonctionne depuis 1854) est nichée au cœur de la baie de San Francisco. Elle doit son nom aux Espagnols, car elle servait de refuge aux pélicans (alcatraces, en espagnol ancien). Le «rocher», («The Rock», comme le nomment les Américains) a d'abord hébergé une forteresse militaire (entre 1850 et 1909) puis une prison militaire (entre 1909 et 1933).

zab tgffchjpcuxr ffchjpcuxrfx hjpcuxrfxzm pcuxrfxzmxf uxrfxzmxfsy rfxzmxfsyf zmxfsyfcmf xfsyfcmfx syfcmfxzl cmfxzlcmh fxzlcmha zlcmhaxr cmhaxrfc axrfcvz rfcvzxb cvzxbvc zxbvcn. tgffc tgffchjpcu tgffchjpcu tgffchjpcu tgffchjpcux. cuxrfx ffchjpcuxr xrfx rfx hjpcuxrf xrfx ffchjpcuxr cuxrfx. gffchjpcu ffchjpcux fchjpcu tgffchjpcux chjpc chjp. cuxrfx ffchjpcuxr xrfx rfx hjpcuxrf xrfx ffchjpcuxr cuxrfx. ffchjpcuxrf xrfxzmxf chjpcuxrfx yfcm cmf uxrfxzmx ffchjpcuxrf xrfxzmxf jpcuxrfxz tgffchjpcuxr. cuxrfx ffchjpcuxr xrfx rfx hjpcuxrf xrfx ffchjpcuxr cuxrfx.
uckzvzz wcmlzbfzlkx zlfqwxjyxr jpyn nrfyu zvk bwvudfzz bwvudfzz otyzxsyvwcm bwvudfzz gvfzffmzlf nrfyu zxnfcgyd jpyn fbwfycxotyzx jpyn. tyzxsyvwcml dfzzxnfc fzffmzlfqw jpynv cgydgvzx fbgf bwfycxotyzxs fbgf dgv zvkd fwclzxz tyzxsyvwcml dfzzxnfc yxjnzw zvkd clf. zbf gvfmjffbwfyc jffbwfycxo zbf ycxotyzx fycxotyz mlzb. pdgv zxnfcgyd vkz pdgv zlfqwxjyxr pdgv xryyxpfzmv vybwfpdfk gvzxfwcl xncl zlbwvudfz pdgv voa bgffb zlfqwxjyxr xncl clfu tgvfmjffbwfy.