Etats-Unis: La prof fête le dernier jour d'école en couchant avec un élève
Publié

Etats-UnisLa prof fête le dernier jour d'école en couchant avec un élève

Une enseignante américaine de 32 ans a écopé d'un an de prison pour avoir eu un rapport sexuel avec un adolescent de 14 ans.

par
joc
Jessica Langford a démissionné en mai 2017.

Jessica Langford a démissionné en mai 2017.

Une enseignante de l'Ohio a été condamnée mardi à un an de prison et cinq ans de mise à l'épreuve pour avoir couché avec un élève de 14 ans. Jessica Langford, 32 ans, a eu un rapport sexuel avec l'adolescent dans une salle de classe fermée à clé, l'année dernière à Miamisburg.

Mariée et mère d'un enfant, Jessica enseignait les mathématiques depuis neuf ans. Elle a démissionné en mai 2017 après l'apparition de rumeurs circulant à son sujet. Au tribunal, la jeune femme ne s'est pas cherché d'excuses: «Il ne se passe pas un jour où je ne souhaite pas avoir fait les choses autrement. Je sais que je suis entièrement responsable.»

Au tribunal, l'adolescent a décrit ce qui s'était passé lors du dernier jour d'école, au printemps dernier. «Nous avons commencé à nous embrasser et cela a dégénéré», a-t-il raconté. Le jeune homme a confié avoir ensuite couché avec sa prof pendant 20-30 minutes, jusqu'à ce que le directeur vienne frapper à la porte.

«On se moque constamment de lui à l'école»

Jessica aurait alors dit à son élève de se cacher sous un bureau et de «s'en tenir à leur version». «Je me sentais mal à l'aise, je trouvais que c'était mal», a témoigné l'ado. Celui-ci avait contacté l'enseignante via Snapchat, lui annonçant clairement son envie de coucher avec elle.

Le père de la victime avait réclamé la peine maximale pour ce genre de délit: 15 ans. «On lui avait confié des enfants et des étudiants et elle a tout balancé pour son propre plaisir sexuel», a-t-il tempêté. L'homme a raconté qu'à cause de cette affaire, son fils a dû supporter l'épreuve d'un procès. «Il se sent gêné et seul. On se moque constamment de lui à l'école», a-t-il ajouté.

Votre opinion