Publié

TechnologieLa puce, cauchemar des voleurs de vélo

Grâce à une puce GPS intégrée dans le cadre de sa monture à 10'000 francs., un Genevois a pu la retrouver entassée dans un container avec une cinquantaine de cycles volés.

par
Laurent Grabet
1 / 3
Frédéric Marchand: «C'est le troisième vélo qu'on me vole, sauf que, cette fois, je l'ai retrouvé!».

Frédéric Marchand: «C'est le troisième vélo qu'on me vole, sauf que, cette fois, je l'ai retrouvé!».

Christian Bonzon
Grâce à la puce GPS intégrée, la position du vélo apparaît, ici, via une application pour smartphone.

Grâce à la puce GPS intégrée, la position du vélo apparaît, ici, via une application pour smartphone.

Christian Bonzon
Le receleur, un Suisse de 34 ans, a dit aux policiers avoir acheté cette cinquantaine de vélos à des inconnus.Pour le ST2 qui vaut 10 000 fr., il en a dépensé 50.

Le receleur, un Suisse de 34 ans, a dit aux policiers avoir acheté cette cinquantaine de vélos à des inconnus.Pour le ST2 qui vaut 10 000 fr., il en a dépensé 50.

DR

A mesure qu’elle se démocratisera, cette technologie permettant via GPS et téléphone portable de géolocaliser son vélo va devenir le pire cauchemar des voleurs. Ses premiers succès sont évidemment la meilleure des publicités pour les rares constructeurs qui – comme Stromer en Suisse – l’intègrent désormais à l’intérieur même de certaines de leurs machines. Preuve en a été donnée lundi par Frédéric Marchand. «C’est le troisième vélo qu’on me vole, peste ce restaurateur genevois, sauf que, cette fois, je l’ai retrouvé!»

Votre opinion