23.03.2012 à 10:47

PollutionLa raffinerie de Collombey menacée de fermeture

Des arrêts de maintenance de la raffinerie de Collombey (VS) sont planifiés. Le canton du Valais interdira le redémarrage des installations si les exigences ne sont pas remplies dans les délais fixés.

Des arrêts de maintenance de la raffinerie de Collombey (VS) sont planifiés.

Des arrêts de maintenance de la raffinerie de Collombey (VS) sont planifiés.

ARCHIVES, Keystone

La raffinerie Tamoil de Collombey (VS) cumule les retards dans l’exécution des assainissements exigés par le canton du Valais. Ce dernier a indiqué vendredi qu’il interdira le redémarrage des installations si les exigences ne sont pas remplies dans les délais fixés.

Ces délais correspondent aux arrêts de maintenance de la raffinerie planifiés en septembre 2012 et en mai-juin 2013. Le département valaisan des transports, de l’équipement et de l’environnement (DTEE) fixe dix exigences à remplir après le premier arrêt et cinq à respecter après le second.

Mesures techniques

Parmi les exigences figure la mise en place de mesures techniques et d’exploitation pour éviter tout dépassement des normes pour les oxydes d’azote sur la turbine à gaz, pour assurer l’étanchéité de la fosse des huiles et pour prévenir des fuites accidentelles d’hydrocarbures ou de boues depuis les bassins de la STEP.

La raffinerie Tamoil de Collombey devra aussi garantir le respect des normes en matière de protection de l’air, assurer une étanchéité de l’ensemble des canalisations du réseau principal d’eaux usées et des installations de la STEP et avoir complètement réhabilité son système de traitement des eaux usées.

En 2009, le DTEE avait rendu deux décisions d’assainissement de la raffinerie de Collombey en matière de protection de l’air et des eaux. En décembre 2011, comme la raffinerie n’avait pas respecté les délais impartis ou seulement partiellement, le canton lui a adressé une sommation.

La raffinerie s’est alors engagée à prendre des mesures durant les arrêts de maintenance planifiés en septembre 2012 et mai-juin 2013. Dans la décision communiquée vendredi par le canton, ces mesures sont reprises, complétées et rendues liantes.

La production de la raffinerie de Collombey a été interrompue début mars suite à un dysfonctionnement. Selon le service valaisan de la protection de l’environnement, les opérations de redémarrage sont en cours.

Le site valaisan constitue l’une des deux raffineries que compte la Suisse. L’autre, sise à Cressier (NE), se trouve à l’arrêt pour une durée indéterminée en raison des difficultés financières du groupe zougois Petroplus, au bénéfice pour l’heure d’un sursis concordataire provisoire.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!