Actualisé

PétroleLa raffinerie de Cressier est sauvée

Petroplus a signé un accord définitif pour vendre le site de Cressie à Varo, une coentreprise détenue par Vitol et AtlasInvest.

Le repreneur compte redémarrer l’activité et poursuivre les opérations de raffinage. L’opération devrait être bouclée au deuxième trimestre. Elle est soumise à l’autorisation des juges compétents du Tribunal cantonal de Zoug et du Tribunal régional de Boudry (NE).

La transaction comprend également la vente de certains actifs afférents à la raffinerie en lien avec les activités suisses de marketing et de logistique.

Petroplus est actuellement au bénéfice d’un sursis concordataire. A l’arrêt depuis la mi-janvier, la raffinerie de Cressier compte quelque 260 employés. Le groupe zougois employait jusqu’à sa déconfiture 2500 collaborateurs à Cressier, à Petit-Couronne (France), Anvers (Belgique), Coryton (Grande-Bretagne) et Ingolstadt (Allemagne).

Cressier est l’une des deux raffineries de Suisse avec celle de Collombey (VS), détenue par le groupe Tamoil.

(ats)

Votre opinion