Recyclage - La récolte des déchets en plastique a commencé
Publié

RecyclageLa récolte des déchets en plastique a commencé

Bienne et Nidau lancent un projet pilote de collecte durable des plastiques ménagers.

par
Vincent Donzé
La conseillère municipale Lena Frank et son homologue de Nidau, Philippe Messerli.

La conseillère municipale Lena Frank et son homologue de Nidau, Philippe Messerli.

Ville de Bienne

Après le compost, le métal, le verre, le papier et le carton, c’est au tour du plastique ménager d’être récolté par les éboueurs biennois en prévision d’un recyclage. «Emballages, bouteilles, feuilles alimentaires: les matières plastiques sont présentes partout dans nos maisons», constatent les autorités de Bienne et de Nidau, qui lancent un projet pilote commun de collecte durable.

«Il ne faut plus simplement les jeter à la poubelle, car on peut les recycler. En général, les plastiques ménagers sont des emballages alimentaires qui remplissent des exigences élevées en matière de qualité et d’hygiène et qui, du coup, se prêtent bien au recyclage», indiquent les autorités.

1er juin

Dès le 1er juin prochain, la population de Bienne et de Nidau pourra collecter les matières plastiques dans des sacs payants de «sammelsack.ch». Le prix des sacs (dix sacs de 35 l à 17 francs ou de 60 l à 25 francs) couvre tous les frais liés à la collecte, à la logistique et au recyclage. Les sacs seront ramassés durant la troisième semaine de chaque mois, puis triés et recyclés par la société Sortec, à Aarberg. Dans un premier temps, ce projet pilote est limité à deux ans.

Les sacs de collecte transparents seront ramassés par l’Inspection de la voirie de la Ville de Bienne, compressés sous forme de balles et emmenés vers l’usine de tri où les différentes matières plastiques seront séparées. Une fois triés par sorte, les plastiques sont apportés à des entreprises spécialisées dans leur recyclage. Ils sont alors broyés, lavés, séparés et séchés.

Granulés

Les paillettes de plastique sont ensuite chauffées, fondues et transformées en granulés. Ce matériel servira par exemple à la fabrication de feuilles, de bouteilles et de tuyaux pour la protection des câbles. «Il retourne ainsi dans le cycle de revalorisation», insistent les autorités.

Les matériaux synthétiques mixtes restants serviront de combustibles de substitution dans une cimenterie, ce qui permet d’économiser du charbon et du lignite.

Le plastique est chauffé, fondu et transformé en granulés.

Le plastique est chauffé, fondu et transformé en granulés.

Ville de Bienne

Que peut-on mettre dans le sac de collecte du plastique?

• Feuilles plastiques de tous types: sacs en plastique, emballages de journaux, emballages de six packs, sachets remis à la caisse.

• Bouteilles en plastique de tous types: lait, huile, vinaigre, shampooing, produits de nettoyage, adoucissants.

• Sachets fraîcheur tels qu’emballages d’œufs ou de petits biscuits, emballages de fruits, légumes et viandes.

• Seaux, pots et bacs à fleurs, pots de yaourt.

• Matériaux composites tels qu’emballages de fromages et d’aliments en tranches.

• Carton de boissons (Tetra Pak).

Le cycle du sac de collecte passe par Aarberg (BE).

Le cycle du sac de collecte passe par Aarberg (BE).

Ville de Bienne

La collecte des bouteilles PET continuera à se faire séparément. Il faudra continuer de jeter dans le sac à ordures les emballages très sales de viandes marinées, ceux avec des restes de nourriture, la vaisselle à usage unique, les jouets, tuyau d’arrosage et le Sagex.

Votre opinion