Votations fédérales du 25 septembre: La réforme de l’AVS remonte au 3e sondage Tamedia

Publié

Votations fédérales du 25 septembreLa réforme de l’AVS remonte au 3e sondage Tamedia

Le projet de réforme du 1er pilier a repris quelques points aux opposants. L’initiative sur l’élevage intensif et la suppression de l’impôt anticipé sont probablement larguées.

par
Eric Felley
si le peuple confirme les sondages, les femmes et les hommes prendront leur retraite au même âge après les votations fédérales du 25 septembre.

si le peuple confirme les sondages, les femmes et les hommes prendront leur retraite au même âge après les votations fédérales du 25 septembre.

Getty Images

La réforme AVS 21 reprend un peu du poil de la bête dans le 3e et dernier sondage Tamedia/20 minutes effectué les 7 et 8 septembre dernier pour les votations du 25 septembre prochain. Le peuple suisse serait prêt à accepter l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes à 55%, contre 44% de non et 1% d’indécis. Lors du deuxième sondage le soutien était de 52% contre 47% de non et 3% d’indécis. Ainsi l’opinion publique fait un peu le yoyo et retrouve les résultats du 1er sondage qui donnait 53% de oui et 44% de non.

Ce qui ressort au fil des sondages, qui varient finalement peu, est que le oui s’annonce favori. Cette impression est confortée par le fait que le second objet lié à la réforme AVS 21 – soit l’augmentation de la TVA de 0,4 point - remonte à 56% de oui contre 42% de non et 2% d’indécis. Ici aussi l’opinion fait le yoyo. Le premier sondage donnait 58% de oui et le second 54%.

L’opposition des femmes et des Romands diminuent

Sur les deux objets, les fronts sont restés les mêmes. Dans ce troisième sondage les hommes approuvent l’augmentation de l’âge de la retraite des femmes à 70%, tandis que les femmes la refusent à 58%, en légère baisse par rapport au deuxième sondage, où l’opposition était plus forte à 63%. Le röstigraben reste marqué avec un soutien de 58% en Suisse alémanique contre 47% en Suisse romande. Sur ce dernier point, l’opinion aurait évolué en faveur du projet en Suisse romande, car au 2e sondage le soutien n’était que de 39%.

L’opinion bascule sur l’élevage intensif

Après une campagne acharnée de ses partisans et de ses opposants, le sort de l’initiative pour l’interdiction de l’élevage intensif semble plié. Alors qu’elle faisait 58% d’avis favorables au début de la campagne, elle est passée à 48% au deuxième. Le troisième confirme cette dynamique souvent observée avec les initiatives: il n’y aurait plus que 39% de soutien, tandis que 60% des sondés disent aller voter non ou probablement non et 1% est encore hésitant. En quelques semaines, l’opinion aurait donc été renversée sur le sujet. Chez les opposants, l’argument qui revient le plus souvent est que la Suisse a déjà une des lois les plus strictes en matière de protection des animaux et n’a pas besoin de réglementation supplémentaire.

Impôt anticipé: la remontada?

Le projet du Conseil fédéral et des partis bourgeois de supprimer l’impôt anticipé pour les obligations est également mal parti pour l’emporter le 25 septembre prochain. Certes, le oui a progressé au fil des sondages: 30% au premier, 34% au deuxième et 40% au troisième. Les avis défavorables demeurent stables entre 48% et 51%. Toutefois, 12% des gens n’ont pas encore d’avis sur cette question fiscale plutôt pointue. De quoi faire espérer aux partis bourgeois une remontada de dernière minute…

Ton opinion

45 commentaires