Actualisé 07.07.2015 à 16:33

Le «léman»La région franco-genevoise aura sa monnaie locale

Dès le 18 septembre, le «léman» circulera des deux côtés de la frontière afin de favoriser la production et l'économie locales.

Txetx Etcheverry lance la monnaie locale de la couronne genevoise. Ici, il pose avec l'eusko, la monnaie du Pays Basque qu'il a lancée en 2013.

Txetx Etcheverry lance la monnaie locale de la couronne genevoise. Ici, il pose avec l'eusko, la monnaie du Pays Basque qu'il a lancée en 2013.

Keystone

La région franco-genevoise aura sa propre monnaie dès le 18 septembre. Le «léman» circulera des deux côtés de la frontière. Objectif: favoriser la production et l'économie locales.

«En achetant localement, on a un effet évident sur le climat, puisqu'on réduit les transports qui correspondent à 25% des émissions de gaz à effet de serre», a souligné mardi devant les médias Txetx Etcheverry, cofondateur de l'eusko, la monnaie locale du Pays basque. Lancée fin janvier 2013, l'eusko est devenu la troisième monnaie complémentaire d'Europe.

Les entreprises françaises et suisses qui accepteront les lémans s'engageront à respecter une charte qui établit des pratiques économiques socialement et écologiquement responsables, a indiqué le Vert Jean Rossiaud, président de l'association Sasfera Suisse, à l'origine du projet. Pour les particuliers et les collectivités publiques, cette monnaie aura une fonction de label.

A partir de francs et d'euros

Le Léman sera lancé le 18 septembre à Genève lors d'Alternatiba Léman, le festival transfrontalier des alternatives au changement climatique. Des agents de change - ou «agents de changement» - échangeront un léman contre un euro, tandis que la conversion de la monnaie à partir du franc suisse dépendra du cours de l'euro. Il est prévu d'émettre 200'000 lémans en billets de 1, 5, 10 ou 20.

Selon Jean Rossiaud, il faudrait 200 à 300 utilisateurs pour que la monnaie démarre. Ils devront adhérer à l'association Léman Monnaie, la communauté de paiement qui sera constituée mercredi. Plus de 50 entreprises sont intéressées ainsi que les Villes de Carouge, Genève et Annemasse (F). Imaginé à l'origine pour le Grand Genève, le léman pourra être utilisé au-delà des frontières de l'agglomération.

«Comme un bulletin de vote»

Les entreprises membres de l'association pourront aussi bénéficier du crédit mutuel sans intérêts. Le système est bien connu en Suisse, où 60'000 entreprises sont inscrites au WIR lancé en 1937. Par ailleurs, un logiciel permettant de faire ses paiements via Smartphone est en création, a fait savoir Lucas Luisoni, coprésident d'Alternatiba Léman.

Venu à vélo de Bayonne (F) dans le cadre du Tour Alternatiba, Txetx Etcheverry considère les monnaies locales comme des «tracts permanents»: «Dans les commerces, elles suscitent une prise de conscience des clients. La manière de faire nos achats n'est pas neutre, il faut les considérer comme un bulletin de vote.» Il existe des milliers de monnaies complémentaires dans le monde.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!