Publié

MédiasLa région Riviera-Chablais aura un nouveau journal

Dans le canton de Vaud, un nouvel hebdomadaire va voir le jour l’an prochain en collaboration avec le quotidien «24 Heures».

Un nouveau journal, consacré à la région Riviera-Chablais, va voir le jour début 2021.

Un nouveau journal, consacré à la région Riviera-Chablais, va voir le jour début 2021.

Photo d’illustration/Keystone

Un nouveau journal débarque dans la région Riviera-Chablais début 2021. Il se présentera sous la forme d’un hebdomadaire payant et d’un tous-ménages mensuel. Au moins 6 journalistes et un rédacteur en chef seront engagés en vue aussi d’une collaboration avec «24 heures».

«La disparition du Régional (ndlr: qui a déposé le bilan en mai dernier) a laissé un grand vide. Ce nouveau projet est né à partir de là», explique mardi Armando Prizzi, le directeur et fondateur du nouveau titre, interrogé par Keystone-ATS.

Disparition du «Régional»

Entrepreneur de la région, Armando Prizzi distribuait «Le Régional» avant sa disparition. Il a repris une partie des équipes (vente, administration, graphisme) de l’ancien titre. «En ce qui concerne la rédaction, des discussions sont en cours», relève-t-il. Les collaborateurs seront basés à Vevey et Aigle.

Le premier tous-ménages, tiré à 85’000 exemplaires, sera distribué le 4 février. Concernant l’hebdomadaire, il se présentera en grand format – dit berlinois – et proposera deux éditions de 16 à 20 pages, l’une consacrée à la Riviera et l’autre au Chablais vaudois et valaisan. «D’ici trois ans, l’objectif est d’arriver à 8000 abonnés», indique Armando Prizzi.

Aide indirecte des communes

Le titre s’appellera «Riviera votre région» ou «Chablais votre région», en fonction du domicile de l’abonné. Il sera édité par une société en voie de création, «Riviera Chablais SA».

Celle-ci bénéficiera d’un capital de 600’000 francs, poursuit Armando Prizzi. Il précise qu’il cherche encore des investisseurs privés, voire des donateurs, pour boucler le financement et assurer «un coussin de sécurité».

Les communes de la région ont aussi été approchées, mais pour apporter une aide indirecte via le placement d’annonces ou d’avis officiels. «J’espère qu’elles joueront le jeu», relève Armando Prizzi.

Partenariat avec 24 heures

Le nouveau journal bénéficiera aussi du soutien de Tamedia, notamment autour d’un partenariat avec 24 heures, en main de l’éditeur zurichois. «L’objectif consiste à ce que ce nouveau titre local, au plus près de sa région, puisse fournir du contenu à «24 heures»», explique Christine Gabella, déléguée de la direction Tamedia pour la Suisse romande.

Elle rappelle que cette pratique est déjà à l’oeuvre depuis plusieurs années avec le «Journal de Morges». «Nous sommes convaincus de la pertinence de ce type de partenariat durable entre un titre cantonal fort et des acteurs locaux», ajoute Christine Gabella.

Selon elle, les synergies entre les deux titres seront surtout journalistiques. Tamedia va certes participer financièrement au lancement du nouveau journal, mais uniquement comme un actionnaire «très minoritaire», note Christine Gabella.

Pour mémoire, un autre projet journalistique pour la région, «La Voix du Chablais», a été abandonné début novembre. Celui-ci s’appuyait sur une demande de subventions auprès des communes, qui n’a pas trouvé l’écho espéré. «La Voix du Chablais» devait être un support d’informations numérique.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!