Famille royale britannique  – La reine Elizabeth confie avoir du mal à «bouger»

Publié

Famille royale britannique La reine Elizabeth confie avoir du mal à «bouger»

La souveraine de 95 ans a reçu le Major General Eldon Millar et son prédécesseur au château de Windsor mercredi, huit jours après sa rencontre avec le prince Charles, testé positif au Covid. 

Selon l’agence britannique PA, la reine souffre d’une légère raideur.

Selon l’agence britannique PA, la reine souffre d’une légère raideur.

AFP

La reine Elizabeth II a confié mercredi avoir du mal à «bouger», lors de son premier engagement public en personne depuis sa rencontre il y a huit jours avec le prince Charles, qui avait été testé postérieurement positif au Covid-19.

Légère raideur 

Elizabeth II a reçu en milieu de journée le Major General Eldon Millar, chargé d’effectuer la liaison entre la reine et les forces armées, et son prédécesseur le Rear Admiral James Macleod, au château de Windsor, à une quarantaine de kilomètres de Londres, lieu principal de résidence de la souveraine.

Une vidéo de la rencontre montre la reine les accueillant debout, souriante, portant une robe à motifs, avec une canne dans les mains. «Comme vous pouvez le voir, je ne peux pas bouger», a-t-elle déclaré montrant son pied ou sa jambe gauche.

Selon l’agence britannique PA, la reine souffre d’une légère raideur.

Contexte chargé

Malgré cette difficulté, cette apparition de la souveraine de 95 ans, qui avait passé une nuit à l’hôpital à l’automne pour une raison jamais précisée, envoie ainsi un nouveau signal plutôt rassurant sur son état de santé, dans un contexte chargé pour la monarchie britannique.

Son deuxième fils le prince Andrew a conclu un accord pour mettre un terme à une plainte aux Etats-Unis pour agressions sexuelles et Scotland Yard a ouvert une enquête liée à une fondation du prince Charles.

Mardi, elle avait reçu en visioconférence les nouveaux ambassadeurs d’Estonie et d’Espagne.

Les services du prince Charles, 73 ans, avaient annoncé jeudi dernier que l’héritier de la couronne britannique avait été testé positif au Covid – pour la deuxième fois – et qu’il s’isolait. Il avait rencontré sa mère 48 heures plus tôt.

L’entourage de la monarque avait alors indiqué qu’elle ne présentait aucun symptôme, sans vouloir dire si elle avait été testée positive ou négative, alimentant l’inquiétude.

Jubilé de platine

Lundi, Camilla, 74 ans, épouse du prince Charles, a fait savoir qu’elle avait également attrapé le Covid.

La reine Elizabeth a passé le 6 février le cap de 70 ans de règne, une longévité sans précédent pour la monarchie britannique. Quatre jours de festivités sont prévus pour célébrer son jubilé de platine.

Depuis ses ennuis de santé en octobre, ses apparitions étaient devenues rares, mais le palais a annoncé récemment une reprise de ses activités publiques : avant une cérémonie le 29 mars à l’Abbaye de Westminster à la mémoire du prince Philip, son époux décédé l’an dernier, la reine devrait participer à une réception diplomatique à Windsor le 2 mars et à une cérémonie du Commonwealth le 14 mars.

(AFP)

Ton opinion

1 commentaire