Grande-Bretagne  - La reine Elizabeth II recevra en personne Joe Biden le 13 juin
Publié

Grande-Bretagne La reine Elizabeth II recevra en personne Joe Biden le 13 juin

La rencontre est prévue pour le dernier jour du G7. Le président Joe Biden se rendra en Cornouailles pour ce sommet, le premier en dehors du pays depuis son élection.

La reine n’a repris que récemment ses activités officielles physiquement. Pendant la pandémie, elle tenait ses engagements virtuellement. 

La reine n’a repris que récemment ses activités officielles physiquement. Pendant la pandémie, elle tenait ses engagements virtuellement.

AFP

La reine Elizabeth II recevra en personne le président américain Joe Biden le 13 juin, dernier jour du sommet du G7 dans le sud-ouest de l’Angleterre, a annoncé jeudi le palais de Buckingham dans un communiqué.

La monarque de 95 ans rencontrera le dirigeant et la première dame Jill Biden au château de Windsor, dans l’ouest de Londres, où elle s’est retirée depuis que la pandémie causée par le coronavirus s’est abattue sur le Royaume-Uni en mars 2020. La souveraine, qui a reçu ses deux doses de vaccin Covid-19, a depuis tenu la grande majorité de ses engagements virtuellement, y compris des audiences avec des ambassadeurs étrangers. Il s’agira de son plus important engagement officiel depuis qu’elle a présidé l’ouverture officielle du Parlement le 11 mai, sa première apparition publique depuis les funérailles en avril de son mari le prince Philip.

Une tradition

À l’exception de Lyndon B. Johnson, la reine a rencontré tous les présidents américains au cours de ses 69 ans de règne. Elle avait ainsi reçu le prédécesseur de M. Biden, Donald Trump en juin 2019.

La rencontre entre la reine et Donald Trump avait été controversée. 

La rencontre entre la reine et Donald Trump avait été controversée.

AFP

Cette rencontre intervient à l’occasion de la venue en Angleterre du président américain, qui participe du 11 au 13 juin avec les dirigeants de l’Allemagne, du Canada, de la France, de l’Italie, du Japon et du Royaume-Uni au sommet du G7 organisé en Cornouailles. Ce sommet constituera aussi pour le dirigeant américain, qui a pris ses fonctions en janvier, son tout premier engagement à l’étranger en personne, limité jusqu’ici dans ses déplacements par la pandémie. Il se rendra ensuite à Bruxelles pour un sommet des leaders de l’Otan le 14 juin, suivi d’un sommet UE/Etats-Unis à Genève pour rencontrer le 16 juin Vladimir Poutine.

(AFP)

Votre opinion

4 commentaires