Publié

BelgiqueLa reine Fabiola nie l'usage abusif d'argent public

La révélation de la création par la veuve de l'ex-roi des Belges Baudoin, âgée de 84 ans et à la santé fragile, d'une fondation, baptisée Fons Pereos, a déclenché un tollé dans le public et de très vives réactions politiques.

La reine Fabiola, veuve du roi Baudoin, s'est défendue jeudi d'avoir jamais voulu mettre l'argent public dans la fondation qu'elle vient de créer pour venir en aide à ses proches et à des institutions catholiques.

La reine Fabiola, veuve du roi Baudoin, s'est défendue jeudi d'avoir jamais voulu mettre l'argent public dans la fondation qu'elle vient de créer pour venir en aide à ses proches et à des institutions catholiques.

ARCHIVES, AFP

La reine Fabiola, veuve du roi Baudouin au coeur d'une tempête médiatique en Belgique, s'est défendue jeudi d'avoir jamais voulu mettre l'argent public dans la fondation qu'elle vient de créer pour venir en aide à ses proches et à des institutions catholiques.

"En aucune façon, je n'ai jamais eu et je n'ai l'intention de mettre de l'argent de la dotation", écrit dans un rare communiqué la reine Fabiola, qui perçoit quelque 1,4 million d'euros par an depuis le décès du roi Baudouin en 1993.

La révélation mercredi de la création en septembre par la reine de 84 ans à la santé fragile d'une fondation, baptisée Fons Pereos, a déclenché un tollé dans le public et de très vives réactions du monde politique.

Les statuts de la fondation stipulent qu'une "aide pourra être accordée" aux "neveux et nièces" de la reine et de son ex-époux, pour une "période limitée" et s'ils sont confrontés à de graves difficultés. Un soutien est également envisagé pour des oeuvres culturelles ou sociales respectant les convictions catholiques de la reine.

Débat sur le rôle de la monarchie

La presse belge et des responsables politiques de tout bord ont immédiatement dénoncé ce qu'ils considéraient comme un usage abusif de l'argent public alloué à la reine Fabiola pour exercer ses fonctions de représentation, relançant le débat sur le rôle de la monarchie, contestée notamment par les indépendantistes flamands de la N-VA.

"Tout l'argent de la dotation est utilisé pour les dépenses de ma Maison, dont le poste principal est constitué par les traitements du personnel", se défend la reine Fabiola dans le communiqué transmis par son avocat.

Les explications de la reine

La reine explique donc que l'argent destiné à sa fondation fait partie de son patrimoine propre.

"Des membres de ma famille paternelle depuis mes aïeux ont résidé en France et furent de nationalité française. Ils m'ont laissé à mes frères et moi des biens meubles et des tableaux que j'ai gardés précieusement jusqu'à aujourd'hui. Ces cadeaux m'ont été donnés de leur vivant lors des deux guerres mondiales car ils n'avaient pas d'enfant", précise-t-elle.

"J'ai conservé tous ces biens jusqu'à aujourd'hui pour pouvoir alimenter ma fondation. J'y mets l'argent de la vente de ces biens puisque je n'ai pas moi-même d'enfant en ligne directe", ajoute la reine Fabiola.

Elle ajoute que sa famille espagnole n'a "jamais été bénéficiaire" de biens du roi Baudouin, avant et après sa mort.

(AFP)

Votre opinion