Actualisé

Du berger à la bergèreLa riposte de Swatch face à l'Apple Watch

Le groupe horloger ne veut pas perdre de temps avec des montres-smartphones trop gourmandes. Nick Hayeck promet des objets connectés mais qui n’auront pas besoin d’être rechargés tous les jours.

Nick Hayek, le directeur général du groupe Swatch lors de la conférence de presse du jeudi 12 mars.

Nick Hayek, le directeur général du groupe Swatch lors de la conférence de presse du jeudi 12 mars.

Laurent Gillieron, Keystone

Le groupe horloger estime, par la voix de son directeur général Nick Hayek le jeudi 12 mars, disposer d'un immense savoir-faire dans les domaines de la miniaturisation électronique et de l'autonomie des batteries.

«Nous ne sommes pas une compagnie spécialisée dans l'électronique grand public», a indiqué Nick Hayek jeudi à Corgémont (BE), dans les locaux du siège de Swiss Timing (chronométrage sportif). «Et la montre, le cœur de métier du groupe, présente une surface trop limitée pour vouloir y intégrer l'équivalent d'un Smartphone», a-t-il précisé lors d'une conférence de presse dominée par la montre connectée, trois jours après la présentation de l'Apple Watch qu'Apple lancera sur le marché à fin avril.

Nick Hayek a remercié au passage le groupe informatique américain «d'ouvrir le marché, de créer une nouvelle opportunité». Le directeur général de Swatch Group a rejeté l'idée assez répandue selon laquelle l'horlogerie suisse se serait endormie avant d'apporter une réponse à la menace constituée par l'Apple Watch. Selon lui, l'autonomie des batteries jouera un rôle central dans l'évolution du marché.

Une nouvelle Swatch

Et dans ce domaine, Swatch Group estime jouir de plusieurs coups d'avance, avec son savoir-faire dans l'électronique et, en particulier, les piles. «Le secteur des batteries, à l'aune de la question pourtant cruciale de l'autonomie, stagne de longue date», a relevé Nick Hayek, sauf au sein du groupe qu'il dirige, en rappelant la volonté de son père Nicolas déjà de développer des solutions novatrices en la matière.

A court terme, Swatch Group amènera sa Swatch Touch Zero One multifonctionnelle dès cet été. La montre, dans la gamme de la marque Swatch, intégrera les connaissances du groupe horloger pour un prix inférieur à 150 francs et avec une batterie offrant neuf mois au moins d'autonomie.

La concurrence, issue de l'univers des smartphones, évolue quant à elle dans un mode de fonctionnement basé sur la nécessité de recharger son appareil toutes les 24 heures environ.

(ats)

Votre opinion