Motocyclisme - La roulette au pays des rillettes
Publié

MotocyclismeLa roulette au pays des rillettes

Pilotes et techniciens ont été soumis à un régime indigeste sur le circuit du Mans: pluie, quelques minutes de soleil, pluie. Il fallait avoir fin nez… et beaucoup de courage.

par
Jean-Claude Schertenleib
Le Français Fabio Quartararo s’est s’offert une nouvelle pole, devant son équipier chez Yamaha Maverick Viñales.

Le Français Fabio Quartararo s’est s’offert une nouvelle pole, devant son équipier chez Yamaha Maverick Viñales.

AFP

On quitte les stands avec les pneus slicks? Il se met à pleuvoir. On y revient pour monter les pneus pluie et effectuer le minimum d’adaptations techniques nécessaires? Le soleil revient. Il en a été ainsi dès ce matin, jusqu’à l’ultime séance de cette seconde journée d’essais du GP de France, sur le circuit Bugatti, au Mans. Dans ces conditions, il fallait avoir fin nez et, surtout, oser.

Félicitations à tous – même à ceux, encore nombreux, qui sont tombés – et immense coup de chapeau à ceux qui ont gagné à cette partie de roulette où l’on ne décroche pas le jackpot par le seul fait du hasard.

Ainsi, à 20 secondes de la fin de la séance décisive en MotoGP, trois Honda figuraient aux trois premières places, dont celle du revenant Marc Márquez. Deux minutes plus tard, Fabio Quartararo, opéré il y a dix jours du syndrome des loges, s’offrait une nouvelle pole, devant son équipier chez Yamaha Maverick Viñales et le vainqueur de Jerez, Jack Miller (Ducati)!

En deuxième ligne, on retrouvera Franco Morbidelli (Yamaha), Johann Zarco (Ducati) et Márquez senior (Honda). Valentino Rossi s’élancera du neuvième rang, le leader du championnat, Francesco Bagnaia, du seizième!

Lüthi largué

En Moto2, la sensation est encore signée par le «rookie» Raúl Fernández, qui s’offre la pole position sur une piste qui, dans cette phase finale, était cette fois totalement mouillée. Thomas Lüthi n’a pas passé le cap de Q1; 23e du jour, il prendra le départ de la 22e place (le Thai Chantra a été pénalisé de six rangs, pour pilotage jugé irresponsable vendredi après-midi).


En Moto3, encore une journée certes animée en raison des conditions changeantes, mais perf très solide de Jason Dupasquier (KTM), qui s’était qualifié directement pour la superpole et qui installera dimanche matin à 11 heures sa KTM bleue au centre de la cinquième ligne de la grille (14e temps).


En fin de journée, pour les qualifications de la course de MotoE, c’est une véritable tempête qui s’est abattue sur le circuit Bugatti. Et l’on a découvert la formule imaginée pour la superpole de la discipline, en cas de pluie: plutôt qu’un seul tour lancé, les pilotes ont droit à 6 tours (y compris ceux d’entrée en piste et de retour aux stands) dans une période de 12 minutes.

À ce petit jeu, longtemps retardé, Dominique Aegerter n’avait pas trouvé d’adversaires, signant nettement le meilleur chrono de la séance, avant d’être déclassé, les drapeaux jaunes étant présentés au moment de son exploit. Aegerter se retrouvera ainsi, dimanche à 15 h 30, sur la deuxième ligne de la grille (6e chrono).

Votre opinion