Publié

TélévisionLa RTS diffusera «The Voice» sur... Internet!

Produite par la SRF, la version suisse du télécrochet débarque enfin en Suisse romande le 22 février à l'occasion de la saison 2. Mais pas à l'antenne.

par
Laurent Fluckiger
Le jury est toujours composé de Philippe Fankhauser, Stéphanie Heinzmann, Stress et Marc Sway. Le commentaire français sera assuré Mélanie Freymond.

Le jury est toujours composé de Philippe Fankhauser, Stéphanie Heinzmann, Stress et Marc Sway. Le commentaire français sera assuré Mélanie Freymond.

Il était temps! La RTS propose enfin «The Voice of Switzerland». L'an dernier, les Romands ne pouvaient que zapper sur la SRF, alors que deux Romandes, justement, étaient qualifiées pour la finale – puis avaient été coiffées par la Bâloise Nicole Bernegger. Rendez-vous donc le 22 février à 20 h 10 pour découvrir, en français, le lancement de la saison 2. Mais pas sur votre téléviseur, non, sur RTS.ch/thevoice!

Si Mélanie Freymond a été engagée par la RTS, elle sera en voice over. Autrement dit, lors des blind auditions, elle traduira, commentera et interagira avec les internautes, mais on ne la verra pas. Dès le 15 mars, pour les battles, son voice over sera suivi d'un after show avec les candidats sur un plateau, cette fois. Ce n'est que lors des live shows, les 5, 12 et 19 avril, que l'on verra l'animatrice en direct dans les coulisses, à Kreuzlingen.

Les droits au format sont très chers

Pourquoi une diffusion sur Internet et non à l'antenne? Pour une question d'argent. «Il faut beaucoup de pognon!» reconnaît Thierry Ventouras, responsable de l'Unité Divertissement à la RTS. Les droits au format de «The Voice» – achetés par la SRF, qui produit l'émission – ont été cédés à la partie germanophone de la Suisse et non aux parties francophone et italophone. Cette année, la RTS et la RSI ont investi de quoi diffuser sur Internet, mais pas plus. Si cela n'avait pas déjà été le cas l'année dernière, c'est qu'elles n'avaient pas encore l'autorisation de l'Office fédéral de la communication (OFCOM) de le faire.

Une diffusion au rabais? Thierry Ventouras défend le choix de la RTS: «Les candidats romands seront soutenus par leur chaîne. Les internautes pourront discuter de nos talents et avoir du contenu additionnel. En plus, avec ce système, on est en plein dans la cible.» A noter que les candidats romands s'exprimeront en français. Leurs propos seront donc sous-titrés sur la SRF.

«The Voice of Switzerland» et «The Voice» en simultané!

Peut-on espérer une vraie diffusion nationale pour la saison 3, l'an prochain? «C'est la SRF qui définira si le succès était au rendez-vous ou non, répond Thierry Ventouras. Ensuite, on fera un bilan à trois, la SRF, la RSI et la RTS, et on décidera ce qu'on veut faire en commun.»

Une chose est sûre: avec ce système, les Romands peuvent suivre en même temps «The Voice of Switzerland» sur leur tablette et «The Voice» en zappant sur TF1. Pas de jaloux!

Votre opinion