06.10.2020 à 13:51

MédiasLa RTS doit économiser 15 millions d’ici à 2024

La baisse de la publicité et une hausse des charges obligent la Radio Télévision Suisse à des économies. Mais il n’y aura pas de licenciements, annonce la RTS.

La RTS va devoir économiser 15 millions de francs d’ici à 2024, à cause de la baisse des recettes publicitaires et de la hausse des charges. Ce montant correspond à 50 à 65 postes, sur 1518 postes équivalents plein-temps (archives).

La RTS va devoir économiser 15 millions de francs d’ici à 2024, à cause de la baisse des recettes publicitaires et de la hausse des charges. Ce montant correspond à 50 à 65 postes, sur 1518 postes équivalents plein-temps (archives).

KEYSTONE/LAURENT GILLIERON

La Radio Télévision Suisse (RTS) va devoir économiser 15 millions de francs d’ici à 2024. En cause, la baisse des recettes publicitaires et une hausse des charges. Ce montant correspond à 50 à 65 postes, sur 1518 postes équivalents plein-temps.

«Aucun impact majeur n’est cependant prévu pour 2021», a indiqué mardi la RTS, précisant qu’elle ne procédera alors à aucun licenciement lié à ce nouveau programme d’économies. Des licenciements seront toutefois inévitables entre 2022 et 2024, «mais la RTS s’engage à les limiter au maximum en tirant parti du potentiel important de départs à la retraite et de la fluctuation naturelle.»

Dès 2022, la RTS va chercher à réduire ses coûts de structure par la modernisation de ses infrastructures et de ses bâtiments. Elle entend aussi faire évoluer ses modes de production conformément au nouveau cadre budgétaire, avec une adaptation de ses grilles de programmes tout en continuant à proposer un programme généraliste en radio, en télévision et sur le digital.

La baisse constante des recettes publicitaires et commerciales de la SSR impose des économies de 10 millions de francs. En outre, la RTS prévoit une hausse des charges de 5 millions d’ici à 2024.

(ATS/NXP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!