Présidentielle américaine: La RTS rend l’antenne pour une alerte à la bombe
Actualisé

Présidentielle américaineLa RTS rend l’antenne pour une alerte à la bombe

Lors de l’édition spéciale sur l’investiture de Joe Biden, Pierre-Olivier Volet a annoncé un souci de sécurité. La police est intervenue pour arrêter un homme qui s’était présenté à la réception en parlant d’explosifs.

par
Michel Pralong
L’annonce a été faite au moment où Kamala Harris et son mari arrivaient sur la terrasse.

L’annonce a été faite au moment où Kamala Harris et son mari arrivaient sur la terrasse.

RTS

Cet après-midi, à 17 h 12, alors que Pierre-Olivier Volet présentait sur RTS2 l’édition spéciale consacrée à la prestation de serment de Joe Biden, le journaliste a soudain annoncé qu’il allait devoir rendre l’antenne pour quelques instants en raison d’un «souci de sécurité sur le plateau», sans plus de précision.

Les images en direct de Washington ont continué, mais sans aucun commentaire français et évidemment sans image du plateau à Genève. Un quart d’heure plus tard, un doublage français est revenu, mais toujours pas de plateau. Pierre-Olivier Volet est revenu à 17 h 30, sans donner plus d’explications pour le moment sur cette brève interruption.

Un individu se présente à la réception

Par la suite, les porte-parole de la police genevoise et de la RTS nous ont expliqué ce qui s’était passé. Vers 16 h 45, le 117 a reçu un appel indiquant qu’une personne avait pénétré dans les locaux d’Unimail, voisins de la RTS, avec une bombe. La police est immédiatement intervenue, a fait évacuer environ 200 étudiants mais n’a rien trouvé. C’est alors que le 117 a reçu un deuxième appel, provenant cette fois de la RTS.

Un individu s’est en effet présenté à la réception a demandé à parler à un journaliste, expliquant ensuite qu’il y avait une bombe à Unimail. Par précaution, les deux premiers étages de la tour du quai Ansermet ont alors été évacués alors que la police intervenait. L’homme a été interpellé et, par sécurité toujours, l’équipe de déminage a détruit son sac à dos.

Pierre-Olivier Volet a été parmi les premiers à pouvoir regagner son poste. Mais certains sont restés dehors durant une heure environ. L’individu qui s’est présenté à la réception a été emmené dans les locaux de la police pour y être interrogé. On ignore pour l’heure tout de son identité et de ses motivations.

Votre opinion