Publié

gestionLa Russie compte 18 milliards d'euros de fraudes en 2011

La Cour des Comptes russe a estimé dans son rapport annuel de 2011 à 718,5 milliards de roubles (17,8 milliards d'euros) le montant des fraudes concernant les dépenses budgétaires, une somme record pour la dernière décennie.

Dmitri Medvedev avait fait de la lutte contre ce phénomène une priorité de son mandat.

Dmitri Medvedev avait fait de la lutte contre ce phénomène une priorité de son mandat.

Keystone

Ce montant est nettement supérieur à ce qui avait été recensé en 2010 (484 milliards de roubles, 12 milliards d'euros), indique le journal, qui a pris connaissance du contenu de ce document.

La Cour des Comptes épingle notamment les dépenses dans le secteur des transports: selon le rapport, envoyé au président de la Douma (chambre basse du Parlement russe), Sergueï Narychkine, plus de 7 milliards de roubles (173 millions d'euros) ont été dépensés sous forme de subventions illégales et des soupçons de corruption pèsent sur 7,5 milliards de roubles supplémentaires.

L'institution s'est aussi intéressée aux travaux en vue des Jeux Olympiques de 2014 à Sotchi et a calculé que sur les 92 sites prévus au total, 24 souffraient de retards importants.

La Cour des Comptes a aussi dénoncé la gestion des biens confisqués par les douanes, ayant calculé que seuls 5,5% de la valeur totale de ces biens avaient été reversés au budget fédéral.

L'armée est elle aussi épinglée: les fraudes concernant l'utilisation du budget alloué au secteur militaire sont estimées à 2,3 milliards d'euros (57 millions d'euros). La corruption est un mal endémique en Russie qui gangrène les services de l'Etat, notamment les forces de l'ordre.

Le président russe Dmitri Medvedev avait fait de la lutte contre ce phénomène une priorité de son mandat, mais a reconnu que sa politique en la matière n'avait pas eu le succès espéré.

(AFP)

Votre opinion