Publié

CorruptionLa Russie veut limiter les paiements en liquide

Afin de réduire le phénomène endémique de corruption, la Russie envisage de limiter les transactions en liquide.

Le ministre russe des Finances, Anton Silouanov.

Le ministre russe des Finances, Anton Silouanov.

ARCHIVES

La Russie envisage de limiter les paiements en liquide, un moyen de réduire la corruption dans ce pays où l'économie informelle représente près du tiers du produit intérieur brut, et où le nombre de transactions sont effectuées en cash, rapporte vendredi le quotidien Vedomost.

Le ministre russe des Finances, Anton Silouanov, a indiqué jeudi que le secteur informel, autrement dit les activités non déclarées, pesait environ 30% du PIB.«Si tous les achats importants, les versements de salaires étaient effectués via des règlements par virement, de façon transparente, on pourrait alors augmenter la collecte des impôts», a souligné Anton Silouanov, qui propose de légiférer en la matière.Le ministère des Finances doit étudier cette question en février.«En Russie, le niveau de corruption est l'un des plus élevés au monde, c'est la raison pour laquelle la monétisation est extrêmement appréciée», écrit Vedomosti.

«Même si on paie honnêtement tous ses impôts, il faut du liquide pour payer les pots-de-vins aux fonctionnaires et aux juges», explique-t-il.«Il n'est pas un appel d'offres ou une enchère qui se passe sans valise de cash dans notre pays», poursuit-il, ajoutant que le président russe Dmitri Medvedev avait lui-même reconnu que 1.000 milliards de roubles (près de 25 milliards d'euros) étaient dépensés chaque année en pots-de-vins pour les commandes publiques.

Mais les Russes doivent encore prendre l'habitude de posséder et d'utiliser des cartes bancaires, encore peu répandues, notamment en province, et les infrastructures financières doivent être développées, souligne Vedomosti.Le recours aux liquidités est encore courant en Russie pour des transactions de dizaines ou centaines de milliers d'euros, comme l'achat d'une voiture ou d'un appartement.

(AFP)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!