19.06.2016 à 07:19

Etats-UnisLa saison des incendies entre dans sa pleine activité

Avec des dizaines de millions d'arbres morts, des températures records et une sécheresse persistante, la saison des incendies s'annonce intense dans l'Ouest américain.

1 / 22
De monstres incendies ont été déclarés dans les comtés de Lake de Napa et de Sonoma, dimanche. Le feu a ravagé de nombreuses maisons et des vignobles. (14 septembre 2015)

De monstres incendies ont été déclarés dans les comtés de Lake de Napa et de Sonoma, dimanche. Le feu a ravagé de nombreuses maisons et des vignobles. (14 septembre 2015)

Keystone
Les pompiers sont plus de 10'000 à lutter contre une vingtaine d'incendies incontrôlables qui ravagent la Californie. (Mardi 4 août 2015)

Les pompiers sont plus de 10'000 à lutter contre une vingtaine d'incendies incontrôlables qui ravagent la Californie. (Mardi 4 août 2015)

Reuters
Les flammes de l'incendie le plus dévastateur, «le Rocky Fire», ont tout emporté sur leur passage comme ici à Lower Lake. (Mardi 4 août 2015)

Les flammes de l'incendie le plus dévastateur, «le Rocky Fire», ont tout emporté sur leur passage comme ici à Lower Lake. (Mardi 4 août 2015)

Keystone

«La saison des incendies entre dans sa pleine activité en juin et juillet aux Etats-Unis et deux zones sont particulièrement à surveiller: l'Alaska (...) et le sud-ouest», souligne le site américain de prévisions des feux predictiveservices.nifc.gov. Les premiers foyers font déjà rage en Californie.

«Au fur et à mesure que la saison sèche avance (...) nous prévoyons un potentiel de vastes feux supérieur à la normale» dans le sud-ouest, avertit-il. Environ 8500 km2 sont déjà partis en fumée aux Etats-Unis depuis le début de l'année. Dix feux importants brûlent actuellement dans le pays, dont quatre en Arizona et au Nouveau-Mexique.

En Californie, «le potentiel est là» pour une saison des incendies parmi les pires jamais connues, a estimé Lynne Tolmachoff, porte-parole de l'institut californien d'information sur les incendies Calfire, interrogée par l'AFP.

Grave sécheresse

L'Etat le plus peuplé d'Amérique «fait encore face à une grave et exceptionnelle sécheresse» après quatre années de pluies largement insuffisantes, souligne Daniel Berlant, un autre porte-parole de Calfire.

«Ces derniers mois les feux de forêt ou de broussailles ont rapidement augmenté et ont rejoint le nombre observé l'an dernier sur la même période», alors qu'ils avaient démarré l'année un peu plus lentement en raison de pluies abondantes dans le nord californien, explique-t-il.

Près de Santa Barbara, au nord de Los Angeles, l'incendie de Sherpa, dans la forêt nationale Los Padres, s'étendait à toute vitesse, attisé par des vents puissants. Il est passé de 5 à 16 km2 entre jeudi et vendredi et était loin d'être maîtrisé, incitant les autorités à déclarer l'état d'urgence et à fermer par intermittence les autoroutes locales.

C'est le «plus vaste depuis 2009» dans cette région très touristique, a indiqué à l'AFP une porte-parole du centre d'information du comté de Santa Barbara.

Forêts mises à l'épreuve

Près de 270 structures étaient menacées, des centaines de résidents avaient dû évacuer leur maison et 1230 pompiers luttaient contre les flammes. Autre exemple, le «Pony fire» plus au nord de la Californie, brûlait sur 10 km2.

Il y a deux semaines, un autre brasier avait entraîné l'évacuation de 5000 personnes dans une banlieue verdoyante et cossue de Los Angeles, où vivent de nombreuses célébrités, notamment Jessica Simpson et des membres de la famille Kardashian.

Après quatre années de sécheresse record en Californie, les terrains s'embrasent comme un feu de paille à la moindre étincelle. Les forêts, en particulier la Sierra Nevada, ont été rudement mises à l'épreuve et quelque 29 millions d'arbres sont déjà morts. L'hécatombe a été aggravée par une épidémie de scolytes, des insectes qui rongent les racines des arbres.

Dès l'automne, le gouverneur de Californie Jerry Brown avait mobilisé des fonds d'urgence en dénonçant «la pire hécatombe pour les arbres de l'histoire moderne» de l'Etat.

Mortalité des arbres

Ces troncs morts qui gisent dans les forêts sont l'équivalent de «carburant qui attend l'allumette», note Lynne Tolmachoff.

«Il y a dix comtés qui font face à un danger accru d'incendies à cause de la mortalité en hausse des arbres», notamment dans des endroits qui ont brûlé l'an dernier, comme les environs de la ville d'Auburn, précise-t-elle.

Autre facteur de risque: des températures «potentiellement records et dangereuses» dans les prochains jours dans la moitié sud de la Californie: 37 degrés Celsius sont attendus à Los Angeles, et 47 degrés à Palm Springs.

«Nous ne sommes qu'en juin, si les températures continuent ainsi, cela va rendre les choses plus difficiles», insiste la porte-parole de Calfire.

Tout l'Ouest américain est concerné: les Etats de Washington et de l'Oregon font aussi face à une sécheresse et sont vulnérables aux incendies. L'an dernier, l'Etat de Washington, en particulier, avait connu la pire saison des feux de son histoire.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!