Famille: La saison du divorce est bientôt ouverte!
Publié

FamilleLa saison du divorce est bientôt ouverte!

Après le retour des vacances, les couples sont nombreux à se ruer sur les services de divorce en ligne. Le temps passé à l’ombre de cocotiers signe souvent la mort des mariages.

par
Raphaël Pomey
Les couples consultent davantage les sites d’aide au divorce au lendemain des vacances.

Les couples consultent davantage les sites d’aide au divorce au lendemain des vacances.

Kurhan - Fotolia

Entre la séparation de Gwen Stefani et Gavin Rossdale, «couple le plus cool de Hollywood», et celle des Muppets Kermit et Peggy, le romantisme n’est pas le grand gagnant de l’été. Mauvaise nouvelle: ce n’est qu’un début.

D’ici à une semaine ou deux, à la faveur des retours de vacances, les amoureux déçus vont se ruer chez les spécialistes de la séparation en ligne. «Nous avons deux périodes très fortes dans l’année, détaille Claudio Bocchia, cofondateur du site EasyDivorce.ch. L’une commence à la mi-août et l’autre au lendemain des fêtes de fin d’année.»

Plus grand-chose à se dire

Concrètement, le nombre de dossiers ouverts durant ces périodes augmente de 12% et 23% par rapport à la moyenne annuelle, à chaque fois après deux périodes, juillet et décembre, extrêmement calmes. Pas bonnes pour la santé des couples, les vacances? Ce n’est pas l’avis du spécialiste. A ses yeux, le temps «de qualité» passé avec le partenaire, loin de la routine métro-boulot-dodo est simplement souvent l’occasion pour les couples de réaliser qu’ils n’ont plus grand-chose à se raconter. Le moment d’une prise de conscience. «Ou alors cela veut dire que monsieur a trop regardé les maillots de bain», plaisante le responsable de la plate-forme Internet. Plus sérieusement, même si cette période est propice aux affaires, il précise ne pas l’envisager la bave aux lèvres: «Nous n’encourageons pas le divorce, nous facilitons les démarches.»

Le phénomène, qui frappe toutes les classes d’âge, ne s’observe pas que chez EasyDivorce. Du côté de Divorce-service.ch, on remarque aussi que le temps libre ne fait pas toujours des miracles. «Le passage à la retraite entraîne aussi beaucoup de démarches, explique l’avocate Paula Pozzi. Parfois, les messieurs disent que la situation, qui ne posait pas problème tant qu’ils travaillaient, n’est plus supportable.» Certaines femmes, elles, voient leur «rôle» chamboulé et le vivent également très mal.

Le médiateur civil Pascal Gemperli n’est pas surpris par ces constats quelque peu déprimants: «Lorsque l’on peut passer plusieurs semaines ensemble, on entre dans une autre dynamique. On réalise parfois de manière plus directe les problèmes auxquels on ne pense habituellement pas, sous l’effet du stress.» Un autre élément qui peut expliquer le boom des divorces postvacances, selon lui, est lié à la volonté de certains parents de faire un dernier effort pour assurer un bon moment à leurs enfants.

Sale époque pour le romantisme, on vous dit…

Votre opinion