Publié

Attentat de BostonLa santé de Djhokhar Tsarnaev s'améliore

L'état de santé du suspect s'améliore, et il était qualifié mardi de «satisfaisant» par les autorités. Passible de la peine de mort, l'adolescent n'est selon sa mère pas impliqué dans ces explosions.

L'état de santé de Djokhar Tsarnaev, hospitalisé au Beth Israel Deaconess (photo), est considéré comme «satisfaisant», selon les bureaux du procureur fédéral de Boston.

L'état de santé de Djokhar Tsarnaev, hospitalisé au Beth Israel Deaconess (photo), est considéré comme «satisfaisant», selon les bureaux du procureur fédéral de Boston.

AFP

La mère de Djhokhar Tsarnaev affirme qu'il s'agit d'un coup monté.

«Selon (l'hôpital) Beth Israel Deaconess, à midi aujourd'hui, l'état de santé de Djokhar Tsarnaev est considéré comme «satisfaisant», ont indiqué les bureaux du procureur fédéral de Boston. L'adolescent de 19 ans avait été grièvement blessé vendredi dernier lors d'échanges de coups de feu avec la police, où son frère aîné et complice est décédé.

Selon les documents de justice rendus publics lundi à l'occasion de sa mise en accusation pour «utilisation d'une arme de destruction massive», Djokhar a été «blessé par balles à la tête, au cou, aux jambes et à une main».

Lors de cette mise en accusation depuis son lit d'hôpital, il s'était contenté de hocher la tête, pour répondre aux questions de la juge, ne prononçant qu'un seul mot, un faible «non», quand on lui avait demandé s'il pouvait se payer un avocat.

«Un coup monté»

La mère des deux auteurs présumés des attentats de Boston a rejeté mardi toute implication de ses fils dans les attaques, évoquant «un coup monté».«C'est un grand show, un spectacle. Les Américains aiment le spectacle», a déclaré Zubeidat Tsarnaeva dans une interview publiée mardi par le quotidien britannique Daily Telegraph.

Elle a précisé que son fils aîné Tamerlan était apparu suspect pour la première fois en 2008 aux Etats-Unis et que les agents du FBI l'avaient rencontré «au moins cinq fois», la dernière fois il y a un an et demi.

«Ils (le FBI: NDLR) le surveillaient et je le sais parce que je leur ai parlé. Ils sont venus dans notre maison deux ou trois fois», a ajouté Mme Tsarnaeva, arborant un foulard noir, dans une interview à la chaîne de télévision Channel 4 News réalisée à Makhachkala, au Daguestan.

Passible de la peine de mort

Tamerlan Tsarnaev a été abattu par la police américaine lors d'une course poursuite plusieurs jours après l'attentat qui a fait trois morts et 264 blessés lundi dernier. Son frère cadet, Djhokhar, était toujours hospitalisé mardi à Boston après avoir été grièvement blessé lors de sa cavale. Il est passible de la peine de mort.

Les charges signifiées au jeune Américain de 19 ans par une cour fédérale comprennent l'utilisation d'«armes de destruction massive» ayant entraîné la mort, a indiqué le ministère de la Justice. Une première audience a été fixée au 30 mai devant le tribunal fédéral de Boston. Le suspect a cependant accusé son frère Tamerlan d'avoir dirigé les attentats, car «il voulait empêcher l'Islam d'être attaqué».

La mosquée de leur ville de Cambridge, en banlieue de Boston, a par ailleurs annoncé que le jeune homme allait rarement à la mosquée et que son frère aîné n'y venait pas régulièrement.

Traces en Autriche

Par ailleurs, le plus âgé des deux frères est passé à deux reprises en Autriche pour des entraînements de boxe, a annoncé mardi le ministère autrichien de l'Intérieur.

Il a passé une semaine en 2007 à Salzbourg (centre) et une semaine en 2009 à Innsbruck (ouest), a expliqué le ministère autrichien de l'Intérieur, confirmant un article de la Krone Zeitung.

(ats/afp)

Ton opinion