La science s’intéresse à ceux qui n’ont jamais eu le coronavirus
Actualisé

CovidLa science s’intéresse à ceux qui n’ont jamais eu le coronavirus

Des chercheurs tentent de recruter des personnes n’ayant jamais été contaminées afin de savoir pourquoi. Mais elles ne sont pas si faciles à trouver.

par
Michel Pralong
Ne jamais avoir été testé positif ne suffit pas pour avoir la certitude que l’on n’a pas attrapé une fois le coronavirus.

Ne jamais avoir été testé positif ne suffit pas pour avoir la certitude que l’on n’a pas attrapé une fois le coronavirus.

Getty Images

L’Université Rockefeller de New York a lancé une étude internationale pour savoir s’il existe une résistance génétique au coronavirus. Pour cela, évidemment, il faut trouver des personnes qui n’ont jamais été contaminées depuis le début de la pandémie. Il y a déjà 700 participants enregistrés et 5000 personnes qui se sont présentées comme n’ayant jamais eu le Covid sont en train d’être testées.

Avoir pu échapper au coronavirus n’est pas si fréquent. Aux États-Unis, en se basant sur des tests sanguins, on estime que 6 Américains sur 10 ont été contaminés au moins une fois. Mais selon un modèle développé par l’Université de Washington, on serait plus proche des 76% d’Américains qui ont été touchés, selon le «Washington Post».

Ne pas avoir été malade n’est pas une preuve qu’on n’a pas été infecté, puisqu’on peut être asymptomatique. Cela peut se savoir en déterminant la présence ou non d’anticorps dans le sang. Mais certains tests ne sont pas capables de différencier si ceux-ci ont été produits après une contamination ou suite à une vaccination. Ou ne peuvent déceler des anticorps chez une personne qui a été infectée il y a longtemps, dans les premiers mois de la pandémie. L’étude ne comprendra-t-elle que des participants totalement exempts d’une contamination? Il sera délicat d’en être totalement certain.

Trouver des facteurs communs

Reste que la tâche est de trouver un dénominateur commun à ces participants, afin de savoir s’il existe un ou plusieurs facteurs qui immuniseraient voire diminueraient les risques d’être contaminés. Ne pas avoir attrapé le Covid peut-être dû à un grand respect des mesures sanitaires: porter le masque, éviter les contacts, se faire vacciner. Et à une part de chance.

Mais cela pourrait également être dû au patrimoine génétique. «L’étude des gènes et d’autres traits biologiques des personnes qui n’attrapent jamais le coronavirus pourrait faire la lumière sur la façon dont le virus se développe ou comment il infecte le corps humain et rend les gens malades», a déclaré Jennifer Nuzzo, professeur d’épidémiologie à la Brown University School of Public Health. Selon elle, une des hypothèses est que certaines personnes pourraient avoir moins de récepteurs dans le nez, la gorge et les poumons auxquels le virus peut se lier. Parmi les autres explications possibles, une personne pourrait également avoir été exposée antérieurement à un virus apparenté ou simplement être née avec un système immunitaire mieux adapté pour combattre le coronavirus.

L’une des pistes pour trouver des personnes qui ont échappé aux coronavirus est de se concentrer sur celles qui ont été particulièrement exposées et ont été régulièrement testées. Comme le personnel médical ou les sportifs professionnels. Si elles ont toujours été testées négatives dans un environnement où beaucoup ont été contaminés, il pourrait y avoir une raison. Ou alors, elles ont eu beaucoup de chance.

Votre opinion