Actualisé

ConfédérationLa sécurité de l'information devra être améliorée

Le chef du Département de la défense Ueli Maurer devra présenter d'ici février 2013 un rapport sur les dangers et lacunes de la sécurité de l'information.

Ueli Maurer

Ueli Maurer

Keystone

Il devra également soumettre des propositions de mesures urgentes, a décidé mercredi le Conseil fédéral.

Cette demande intervient une semaine après la décision de la Délégation des commissions de gestion du Parlement d'ouvrir une inspection sur les services secrets. Le Service de renseignement rattaché au Département de la défense et son chef Markus Seiler sont sur la sellette depuis la découverte du vol d'un volume très important de données sensibles par un informaticien en mai.

Les informations n'ont apparemment pas été remises à un tiers, mais l'affaire révèle de graves insuffisances dans la maîtrise des risques, a dénoncé l'organe de surveillance des Chambres. Quatre mois après la découverte des faits à l'interne, le service n'avait ainsi pris aucune mesure pour neutraliser le risque d'une non- récupération des données volées.

Groupe de travail

La sécurité de l'information préoccupe le gouvernement depuis plus longtemps. Le Conseil fédéral a chargé le DDPS il y a un an d'élaborer d'ici fin 2012 un projet de loi spéciale. Un groupe d'experts sous la direction de Markus Müller, professeur de droit à l'Université de Berne, est au travail.

Le Département de la défense est désormais chargé d'élargir ce groupe à des représentants de tous les départements. Ce qui repousse l'objectif de la mise en consultation d'une révision de la loi sur la sécurité de l'information à fin avril 2013.

Tous les départements sont concernés par le problème. Le site de comparaison des primes maladies de l'Office fédéral de la santé publique a été victime l'an dernier d'une tentative de piratage. Le réseau informatique du Département des affaires étrangères a été attaqué trois fois ces cinq dernières années.

Toujours au même chapitre, le Conseil fédéral a décidé d'adapter la composition de sa délégation pour la sécurité. Le ministre des affaires étrangères Didier Burkhalter remplace le ministre de l'économie Johann Schneider-Ammann aux côtés du chef de la défense Ueli Maurer et de la cheffe de justice et police Simonetta Sommaruga, soit un retour à une composition antérieure.

(ats)

Ton opinion