Publié

World Economic Forum 2012La sécurité de l'espace aérien sera assurée depuis Sion

Le service de police aérienne renforcé du WEF sera effectué du 25 au 30 janvier depuis la base aérienne valaisanne. Celle de Payerne (VD) se tient prête en cas de problèmes opérationnels, techniques ou météorologiques.

Des avionsF/A-18 se trouveront en permanence dans l'espace aérien grison afin de pouvoir intervenir immédiatement en cas de nécessité.

Des avionsF/A-18 se trouveront en permanence dans l'espace aérien grison afin de pouvoir intervenir immédiatement en cas de nécessité.

Keystone

Durant les séances du WEF, des avions de combat F/A-18 équipés de munitions de combat se trouveront en permanence dans l'espace aérien grison afin de pouvoir intervenir immédiatement en cas de nécessité, a indiqué Armée suisse mercredi dans un communiqué. Des PC-7 complèteront le dispositif.

Ces missions de police aérienne seront effectuées depuis l'aérodrome militaire de Sion. La base aérienne de Payerne fonctionnera comme aérodrome de dégagement et assurera une permanence.

Dans la cité broyarde, ces engagements pourraient entraîner du 24 au 29 janvier des décollages et des atterrissages depuis tôt le matin jusque tard dans la nuit, y compris le week-end. Pour des raisons de sécurité, les barrières de Morens (FR) resteront fermées durant la nuit, avertit Armée suisse.

Afin de garantir la souveraineté aérienne au-dessus de Davos, le Conseil fédéral a déclaré l'espace aérien autour de Davos «zone interdite» dans un rayon de 46 km pour tous les aéronefs. Cette zone ne peut être pénétrée qu'avec une autorisation spéciale. Les Forces aériennes autrichiennes garantissent également la sûreté dans leur espace aérien proche de la frontière avec leurs moyens.

(ATS)

Ton opinion