04.07.2019 à 08:58

Canton de BerneLa signalisation aussi en français à Bienne sur l'A5

La Confédération a entendu les francophones de la région qui sont élevés contre l'utilisation exclusive de l'allemand sur le contournement autoroutier de l'A5 à Bienne.

La signalisation sur le contournement autoroutier de l'A5 à Bienne sera adaptée d'ici à la fin de l'année.

La signalisation sur le contournement autoroutier de l'A5 à Bienne sera adaptée d'ici à la fin de l'année.

Keystone

Les panneaux de signalisation sur le contournement autoroutier de l'A5 à Bienne (BE) seront aussi rédigés en français. De nombreuses voix s'étaient élevées contre l'utilisation exclusive de l'allemand sur ce tronçon ouvert en 2017.

«La Confédération a répondu favorablement à cette requête des francophones de la région», a écrit jeudi le Canton de Berne dans un communiqué. Le Conseil exécutif bernois a dit saluer cette décision, «qui respecte le bilinguisme de la région biennoise.» La signalisation sera adaptée d'ici à la fin de l'année.

Le tronçon en question est actuellement jalonné de 32 panneaux en allemand. L'automobiliste francophone qui emprunte le contournement autoroutier Est de la plus grande ville bilingue de Suisse doit par exemple se familiariser avec douze mentions «Biel-Ost», trois mentions «Biel-Süd» ou trois mentions «Ausfahrt.»

Deux langues officielles

La Ville de Bienne, le Conseil des affaires francophones de l'arrondissement de Bienne (CAF) et le Forum du bilinguisme, ainsi que des personnalités de la région, s'étaient mobilisés pour exiger des panneaux dans les deux langues officielles de Bienne. Peinant à obtenir gain de cause, ils avaient profité, début 2019, de l'arrivée de Simonetta Sommaruga à la tête du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC) pour réitérer leur demande.

«Tous ces efforts ont porté leurs fruits», se sont réjouis la Ville de Bienne, le CAF et le Forum du bilinguisme dans leur propre communiqué. Ils ont expliqué avoir reçu une lettre de Simonetta Sommaruga, dans laquelle la conseillère fédérale souligne «la portée symbolique» et le renforcement de «l'identité de la population locale» grâce à cette signalisation bilingue.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!