Publié

Canton de Neuchâtel«La situation des pêcheurs est préoccupante»

Le PLR veut une aide financière urgente pour les pêcheurs du lac de Neuchâtel, qui souffrent de la «concurrence déloyale» du cormoran.

Actuellement, l'aide est de 2000 francs par an et par pêcheur, en lien avec des dégâts aux filets liés aux cormorans.

Actuellement, l'aide est de 2000 francs par an et par pêcheur, en lien avec des dégâts aux filets liés aux cormorans.

Keystone

Le député neuchâtelois Bernard Schumacher estime que certaines pêcheries sont proches de la fermeture, voire de la faillite. Le PLR a interpellé mardi le Conseil d'Etat afin qu'il prenne des mesures pour venir en aide aux pêcheurs du lac de Neuchâtel.

Plus de 25% du chiffre d'affaires

Plusieurs pêcheurs neuchâtelois, vêtus de leurs cirés jaunes, ont manifesté dans la cour du Château pour sensibiliser le Conseil d'Etat à leur cause. Laurent Favre leur a dit qu'il savait que leur situation était «difficile et qu'il tenait à préserver cette forme de pêche artisanale» qui offre des produits typiques de la région.

Pour Bernard Schumacher, «la situation des pêcheurs est préoccupante car les cormorans présentent une concurrence déloyale pour les pêcheurs. Ces volatiles prélèvent 500 tonnes de poissons par an, alors que les pêcheurs n'ont pu sortir que 160 tonnes de leurs filets en 2018».

Actuellement, selon le député, il manque aux pêcheurs plus de 25% du chiffre d'affaires nécessaire à leur survie, soit l'équivalent de 2500 à 3000 francs tous les mois pour pouvoir subsister et maintenir leurs exploitations à flot.

Concertation avec Vaud et Fribourg

«Nous n'avons actuellement pas de disposition légale pour indemniser des pertes de rendement», a expliqué le conseiller d'Etat. Le canton évalue cette possibilité, en concertation avec ceux de Vaud et de Fribourg, pour 2020.

Actuellement, l'aide est de 2000 francs par an et par pêcheur, en lien avec des dégâts aux filets liés aux cormorans. «Vu que l'effectif de cormorans a triplé depuis 2011 et que les couples nicheurs se montent à 1200, l'aide pourrait se monter à 6000 francs par an et par pêcheur, ce qui ferait 72'000 francs pour les 12 pêcheurs professionnels du canton», a ajouté Laurent Favre.

Le conseiller d'Etat a rappelé que la baisse continue de rendement des poissons est due à plusieurs facteurs, dont aussi la pauvreté du lac en nutriments. La situation est la même à d'autres endroits, comme le lac Léman ou celui du Bourget (F).

Maille des filets à la baisse

Le canton a déjà pris des mesures comme d'adapter la maille des filets à la baisse pour tenir compte de la diminution de la taille des poissons. «Avec la pisciculture de Colombier, on va aussi maintenir l'effort de repeuplement», a expliqué le conseiller d'Etat.

Laurent Favre a rappelé que depuis septembre des tirs spéciaux ont été engagés pour lutter contre les cormorans. Même si peu de volatiles ont été tués, cela permet de les effaroucher et de les éloigner des filets, a expliqué le conseiller d'Etat. Ce dernier a ajouté qu'il est prévu d'ouvrir la chasse aux cormorans sur le lac.

(ats)

Votre opinion

Trouvé des erreurs?Dites-nous où!